Jump to content

Les Espions Meurent à Beyrouth - Luciano Martino (1965)


Superwonderscope
 Share

Recommended Posts

Nième avatar italo-français de James Bond, cette petite péloche sympa est sortue en VHS chez Socai en 1986.

 

Visiblement un Scope (à vue de nez un Techniscope vue l'époque) mais recadré en 1.85:1, copie passée au rose avec des griffures absoluement monumentales...mais c'est ça ou rien!

 

 

 

On suit plutot amusé et quelquefois ennuyé les aventures d'un Richard Harrison bondissant (ah ah) avec poursuite d'espions à la recherche de microfilms secrets, de Paris à Beyrouth, entre Domnique Boschero et la jolie méchante Wandisa Guida. Alan Collins fait coucou avec son imperméable.

 

Glissement progressif vers une matinée de cinoche populaire. On s'ennuie un peu, quand même, entre deux poursuites, le manque d emoyen n'étant pas spécialement compensé par une créativité débordante. Mais cela reste suffisamment bon enfant pour fair epasser un moment agréable, pour qui admire de cinoche à l'ancienne. Des gadgets, des explosions, des scènes d'amour, le sidekick qui tue (et qu'on retrouve dans la scène finale du 707 qui décolle )

 

Le générique indique une réalisation par pseudo quelconque , mais visiblement, il y aurait une triplette: à savoir le producteur Luciano Martino, MIno Loy et Georges Combret. Imdb indique Luciano Martino, une database italienne Mino Loy... la confusion venant parfois du fait de la traduction française du terme "realizatta da" qui ne veut pas dire réalisé au sens français mais qui indique la "production de".

 

Plusieurs autres titres à travers le globe, ces espions - là connurent d'ailleurs une séquelle avec toujours Richard Harriso d dans le role de Bob Fleming : 077 - A Sfida ai killers d'Antonio Margheriti (et toujours avec Wandisa Guida et cette fois-ci Janine Reynaud)[/i]

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...