Jump to content

Go! Go! Fushimi Jet (Pandora + The Gundogs)


Cyril
 Share

Recommended Posts

Ceux d'entre vous qui ont vu The City of Lost Souls et The Guys from Paradise, ne connaissaient jusqu'alors comme moi que la plus timide facette de Koji Kikkawa: celle de l'acteur. "Timide" d'ailleurs, encore que… Yakuza bourru et bourrin dans l'un, héros incongru promu figure d'espoir dans le second, Koji est à la fois un poseur hors norme et un véritable interprète. La preuve est que, en l'espace de quelques scènes seulement, Fushimi est bien l'un des personnages les plus marquants de la love-story enlevée par Teah et Michelle Reis. Mais revenons plutôt sur son aptitude à la pose, probablement héritée de sa plus imposante facette: celle du rocker. Car oui, Koji est avant tout un authentique rocker, dont la musique est à mi-chemin entre le rockabilly et une forme de punk qui serait tout de même "vocale" - si l'on en croit les deux morceaux qui nous intéressent aujourd'hui du moins.

 

 

Mais au fait, pourquoi ces deux morceaux - Pandora et The Gundogs - nous intéresseraient-ils aujourd'hui? Et bien tout simplement parce que les clips de ces titres ont été réalisés par Takashi Miike, toujours en quête de nouveaux jouets argentiques et numériques (cf. interview 05.02.02). Bien que très distincts, les deux clips (plus de six minutes chacun tout de même) forment un tout plus ou moins cohérent comme vous allez pouvoir le constater…

 

En guise d'introduction à ce "double feature", le DVD nous offre une séquence animée redoutable (vous vous souvenez du pseudo-teaser de DoA Final sur le DVD japonais de DoA2? Pareille!). Un homme trouve, au fond d'une pyramide dans le désert, la bobine de ce qui semble être un vieux film japonais. Le temps que la bobine se cale, Pandora peut alors démarrer… en pleine époque féodale japonaise.

 

 

Les cadavres de guerriers jonchent un champ de bataille. Les survivants se regroupent tandis qu'un homme presque chauve se saisit d'une boule brillant d'une étrange lueur. Arrive alors dans la brume, le samouraï le plus cool de tous les temps: avec ses lunettes type "flying goggles", Koji Kikkawa renverrait presque le héros de Samurai Fiction au placard! Le clip prend alors des tournures de combat dantesque, au cours duquel Koji vient à bout de tous les guerriers. Le mystérieux personnage à la tête chef-d'œuvre lui, s'en sort. C'est alors que les extra-terrestres interviennent, des centaines de soucoupes volantes s'approchant de la Terre, et que Koji doit faire face à une mante religieuse géante! Un jetpack se matérialise sur son dos et Koji s'envole vers les cieux…

The Gundogs reprend cette trame farfelue "au même endroit"; à savoir que Koji et le vieillard se matérialisent mystérieusement dans un hangar au milieu des seventies, le temps de faire face à une flopée de Yakuza caricaturaux. L'exercice de Miike cette fois vous vous en doutez, consiste à faire de Koji non plus un sabreur mais un pistolero classieux, avec tout ce que cela implique de ralentis, douilles éjectées, sang versé et explosions. Si la partie gunfight est pour ainsi dire straight, les explosions quant à elles interviennent après une nouvelle implication d'une légion de soucoupes, et sont beaucoup plus dures à… appréhender.

 

 

Difficile en l'état de savoir si la compréhension des paroles de Pandora et The Gundogs éclairerait un tant soit peu notre lanterne. Tel quel, ce plaisir coupable et 100% gratuit de Miike (visiblement à l'aise dans la mise en scène de ces scènes d'action, aussi bien au sabre qu'à l'arme à feu) rappelle un peu un autre projet cinématographique incongru, impliquant lui aussi un groupe de rock. Vous l'aurez compris, c'est à Wild Zero et Guitar Wolf que je fais ici référence. Mais peut-être ne suis-je pas le seul, si l'on en croit le regroupement de ces deux clips sur un même DVD du nom de Go! Go! Fushimi Jet… "Fushimi" comme Koji dans Hyoryugai, peut-être? "Jet" comme "Jet Rock'n' Roll", "Jet Generation" et j'en passe? Il faudrait peut-être poser la question à Miike à l'occasion. Pour l'heure j'allais oublier l'essentiel, indépendamment de la volonté du réalisateur: Pandora et The Gundogs sont tous deux d'excellents morceaux!

 

 

Source: http://www.sancho-asia.com/miike/go_go.php

 

Quelqu'un a eu la chance de voir ça ? (Voir même possède ça)

Edited by Guest
Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...