Jump to content

Et le vent apporta la violence d'Antonio Margheriti (1969)


Dragonball
 Share

Recommended Posts

"Et le vent apporta la violence"

 

 

 

 

 

Injustement condamne, un ancien forcat revient dans son village chatier les vrais coupables.

 

Un superbe western crépusculaire réalisé par Antonio Margheriti sous son pseudo Anthony M. Dawson.

 

Crépusculaire, le terre, parfois un peu galvaudé, n'est ici absolument pas usurpé tant ce western baigne dans une ambiance froide, sombre et violente.

 

Klaus Kinski est excellent dans son role d'homme froid et determiné à se venger de l'homme qui a brisé sa vie il y a quelques années.

 

Une des grandes forces du film, outre son excelelnte réalisation, est de drésser le portrait intense de personnages pris dans un déluge de violence auquel ils n'étaient pas forcément préparé.

Celà nous donne entre autre une superbe scène entre Acombar, l'homme que Klaus Kinski est venu pour tuer, et son fils, un fils très loin de ressembler à son père mais décidé malgré tout à défendre celui jusqu'au bout, alors qu'il sait, évidement, qu'il risque d'y laisser la vie.

 

 

L'ambiance du films, dont l'action se déroule principalement de nuit, alors que la tenpète fait rage, d'ou le titre français du film.

 

 

Un Western beau et intense.

Link to comment
Share on other sites

Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share

×
×
  • Create New...