Jump to content

Sholay - Ramesh Sippy (1975)


Superwonderscope
 Share

Recommended Posts

Enfin bon, c'est l'affiche française du film qui le dit, hein.

 

Vu sur le DVD Z2 français.

la copie de Carlotta Films est moyenne. Scope en 16/9, et qui, pour de sombres histoires de droits, n'est pas la version totale.

Mono sur un seul canal, son qui fourmille... pas génial, mais au moins une copie Widescreen.

 

Le film part certes dans tous les sens mais donne au film une vraie personnalité. Le film développe aussi des thèmes novateurs pour 1975 en inde. A savoir que la parole d'espoir provient d'un imam aveugle. Le village opprimé par Gabbar Singh (qui fait d'ailleurs furieusement penser à l'intrigue des 7 samourais et de ses avatars) est un condensé de la société indienne, et chaque communauté vivant en harmonie. Le film ose également aborder le problème du remariage des veuves, sujet alors tabou en Inde à cette époque.

 

La scène du side-car (ou les deux héros chantent leur amitié, sifflotent, font des cascades, se frottent le dos, se grimpent sur les épaules...) est là aussi fun et d'ailleurs sujette à caution sur place ... leur amitié indéfectible laisse songer à autre chose, surtout aux vues des paroles de la chanson. Un peu le meme sentiment qui ressortait récemment avec New York Masala.

 

Cote mise en scène, les scènes d'actions sont très classe. Qu'il s'agisse de la scène de poursuite de Basanti dans sa carriole ou la scène d'attaque du pont. Beaucoup d'énergie et des cadrages qui tirent admirablement bien du Scope. les scènes chantées et dansées s'intègrent là aussi parfaitement à l'action. Voir par exemple la danse finale de l'héroïne, obligée de chanter et danser jusqu'à l'épuisement, notamment sur du verre brisé à terre.

 

Des petites scories ça et là : les multiples scènes de flash backs qui alourdissent le propos et ralentissent l'action, les scènes intuiles de comédies...

 

Le DVD offre un doc sur le réalisateur (8mn, il me semble) et un doc sur Bachchan...véritable ode à l'acteur, qui ressemble plus à un produit de vente sur la star qu'un véritable documentaire impartial.

 

En tous cas, un très bon spectacle, étonnament moderne par bien des propos, aux allures de western moderne.

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...
 Share

×
×
  • Create New...