Jump to content

Superfantagenio - Bruno Corbucci (1986)


Nicolas
 Share

Recommended Posts

 

Al Hadin travaille chez un brocanteur afin de se faire un peu d'argent de poche. Un jour, il découvre enfouie sous un tas de ferraille, une vieille lampe qu'il décide de nettoyer. Apparaît alors un génie capable d'exaucer tous les voeux du gamin ! Seul problème: à la tombée de la nuit, les pouvoirs magiques du génie s'évanouissent...

 

Un p'tit plaisir coupable sur un scénario de Dardano Sacchetti (c'est à dire au moins cinq personnes )

Tourné intégralement dans un Miami hanté de sinistres figures italiennes, le film, qui ne dépasse jamais le stade du gentiment médiocre, parvient tout de même à distraire grâce à l'abattage de Bud Spencer qui même en sous-régime, parvient à titiller les zygomatiques avec son éternel air de gentil aux dents du fond qui baignent.

Le petit duo entre lui et Luca Venantini (dont le père joue l'un des méchants truands qui fait souffrir sa famille) a quelque chose de sympathique et chaleureux qui fait qu'on suit leurs aventures sans trop s'arrêter sur les effets spéciaux, il faut bien le dire hideux, les détails d'un scénario qui voit par exemple un personnage de commissaire devenir superviseur d'opération médicale ou bien encore l'attraction incompréhensible qu'exerce l'insipide Patricia sur le joli Al Aladin. Sans doute, parce qu'il s'agit de la fille de Bud Spencer... en tous cas, elle est bien moche.

Au final une comédie fantastique assez mignonne, dans un Miami coloré dans lequel évolue quelques figures bis très sures, dont la cultissime Janet Agren dans le rôle de la mère, et qui m'aura fait passer une bonne nuit.

 

Vu sur un Z2 qui propose une copie griffée et tachée, mais dont la compression se révèle plutôt satisfaisante pour un disque bas de gamme.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...