Jump to content

La malédiction des rats - Damian Lee (1989)


Basculo Cui Cui
 Share

Recommended Posts

copier coller de l'ami bousk8 de nanarland : Bonjour bonjour ami nanardeur, voici donc ma première chronique (la deuxième doit normalement suivre), alors s’il vous plaît soyez indulgents, ma plume n’a pas encore eut le temps de se chauffer. Voila, je vais donc vous parler du film [color=red]« [b]La malédiction des rats [/b]»[/color] [i]Titre original:[/i] Food of the Gods II aka Food of the Gods Part 2 aka Gnaw: Food of the Gods II [i]Origine:[/i] Canada [i]Année:[/i] 1989 [i]Coupable:[/i] Damian Lee [i]Complice:[/i] Richard Benett [i]Victimes (en dehors de nous):[/i] Paul Coufos (le chercheur), Lisa Schrage (la petite amie délaissée par son héros de copain), Real Andrews (le pote du heros). [i]Genre:[/i] Stuart not little [img]http://www.moviecovers.com/DATA/thumbs/films-m/LA%20MALEDICTION%20DES%20RATS.jpg[/img] Tout d’abord, pour la petite histoire, j’ai chopé ce nanar en achetant des DVDs à 1,50€ à Intermarché, et comme par magie, les titres et les jaquettes n’étaient pas en fait le film réellement, ça avait un lointain rapport, histoire dire de « ouai c’est pas ça mais presque ». Dans le lot j’avais donc « Squale » (qui en fait était « Shark Attack » une vraie bouse navetonneuse avec Casper-Big Jim-Van Dien) et aussi « Les bètes férocent attaquent » qui finalement se révèlera être la fameuse [b]Malédiction des rats[/b]. [img]http://membres.lycos.fr/stebreizh/hpbimg/11.jpg[/img] [i]Voila à la base l'origine de mon achat, vive le n'importe quoi![/i] Donc le film en résumant grossièrement, nous relate la mésaventure d’un chercheur (Paul Coufos, avec un nom pareil pas étonnant de faire des coufos-reux) qui en voulant aider une personne créée une molécule d’accélération de croissance qui malencontreusement fini par arriver sur des rats, rats qui seront tout gros comme des saint-bernard bien sur. [img]http://www.x-entertainment.com/articles/0730/1.jpg[/img] [i]Paul Coufos, notre heros, Neil dans le film, Denis Quaid-like en vrai[/i] Mais alors quid de la Malédiction ? Et bien on s’en fout, aucun rapport, l’important est de terminer la pellicule sans dépasser le budget payé en ticket resto. Je vais maintenant revenir sur plusieurs passages totalement nanars qui méritent pleinement le détour. - La fameuse personne qui se fait aidée par le chercheur est en fait une vielle dame, ancienne prof du chercheur, qui a manipulé une molécule et l’a injecté sur le gamin d’une amie pour le soigner ! Sauf que la molécule en question a fait que [color=red]le gamin de 8 ans mesurait au moins 2m [/color]! (à noter que la molécule semble aussi marcher avec les fringues que porte la victime, c'est bien connu) Attention les yeux, les trucages sont gros comme la tête à Pascal Bataille, ils font passer ceux de « chéri j’ai agrandi le bébé » pour une vraie réussite, donc en bref, un plan filmé avec deux profondeurs (très) différentes pour que le gosse paraisse grand, c’est beau, on voit à peine les différences de netteté d’image. Il faut savoir aussi que la vielle dame a concocté tout ça dans sa maison perdue au milieu des bois, aucune trace d’un moindre labo, trop cher. Le chercheur va donc l’aider avec sa molécule, mais voila, cet abruti au lieu d’essayer de créer une molécule qui rend petit, il va continuer à développer une molécule qui fait grandir, va comprendre charles. [img]http://www.x-entertainment.com/articles/0730/2.jpg[/img] [i]Allez, maintenant tu vas au lit mon grand[/i] - Le chercheur officie dans un labo d’une université où il existe un petit groupe de jeunes révolutionnaires contre les expériences sur les animaux, un soir après avoir déjà saccagé un labo d’un autre chercheur (avec un air très méchant, du style méchant professeur), ils décident de faire un tour dans le labo de notre héros, bien entendu ils sont discret comme Carlos dans un magasin de porcelaine. Ils découvrent alors ce labo et cherchent les animaux, ce qui vaut à ce passage une mention spéciale pour une réplique cultissime (qui d’ailleurs figure pour la postérité dans ma signature) : [color=red]« Mais, y’a pas d’animaux ici ? » « Et ça, c’est du céleri rémoulade peut-être ? »[/color], à ce moment là, on est obligé de faire un léger retour arrière de 10 sec pour se poiler une seconde fois. Par la suite, ce qui devait arriver arriva, les rats ayant bouffé par inadvertance des tomates transformées par le héros sont bien gros et font peur aux jeunes qui font tomber les cages comme des lourdeaux et comme convenu y’a un jeune qui se fait bouffer la face. - Après plusieurs morts suspects, la police fait appel à des dératiseurs professionnels, et là on voit apparaître [color=red]les copies ultra-cheap des SOS Fantômes[/color] : les combis, le matériel high-tech qui en fait est tout basique, la voiture zarbi et la musique d’entrée Bontempi System Five. Malheureusement pour nous ils ne vont pas rester longtemps, l’un des deux se fait vite bouffer et l’autre jette l’éponge, bref un pétard mouillé. - Lors d’un cauchemar, le héros se voit faire l’amour avec une de ses élèves qui lui tourne autour depuis le début du film (mais bien sur qui va mourir car le héros a déjà une copine), et lors de l’acte sexuel son corps commence à grandir, d’abord ses mains puis tout le reste, on a droit à un magnifique plan digne du gamin du début où [color=red]notre héros à l’impression de se taper Mimi Mathy en plus petit [/color]! [img]http://www.x-entertainment.com/articles/0730/10.jpg[/img] [i]Attention contenu mimimathyophile[/i] - Comme dans tout nanar animalier, il y a toujours un humain salaud qui voit d’abord ses intérêts avant la survie des autres ; ici le rôle est tenu par le doyen de la fac, qui ne veut pas entendre parler des rats, pour lui le plus important est que le nouveau complexe aquatique de la fac va être inauguré et qu’il y aura plein d’investisseur qui sont plein d’argent qui est bien pour la fac du doyen qui lui est moins bien. Pour l’occasion, la fac organise un concours national (oui monsieur) de natation synchronisée ! C’est gros comme une maison, les rats attaquent les nageuses en plein bal et la panique s’empare de la foule. Gros moment de nanardise avec un vent de panique terriblement bien joué, [color=red]la salle doit contenir 400 personnes et en presque 10 minutes il en reste presque toujours autant [/color]! Ces abrutis ne font que crier et se marcher dessus alors qu’il existe de belles portes de sortie à côté d’eux. Les rats s’en donnent à cœur joie, on voir les plans des rats sortir de l’eau au moins 3 fois, et comme d’habitude on ne voit jamais (sauf cas très rares) dans le même plan un rat et un homme, comme ça on croit (où plutôt ils veulent nous faire croire naïvement) qu’ils sont gros alors qu’en fait pas du tout, c’est juste des rats. [img]http://www.x-entertainment.com/articles/0730/ani1.gif[/img] [i]Au secours les minis rats géants arrivent à petits grands pas[/i] - La scène finale, tout les rats sont rassemblés à l’extérieur du complexe attirés par une femelle gentille (joli rate blanche appartenant au héros qui a été agrandi pour la bonne cause) qui elle-même est attirée par de la musique. Au début du film on voit le héros avec son pipo jouer 3 notes et faire sortir la rate de sa cage, mais à la fin du film [color=red]la rate, mesurant 2m de long, est attirée par …. le héros qui joue de la guitare électrique grâce à un type qui sort d’on ne sait où avec sa guitare et son amplis [/color](à bien regarder autour de nous,on en voit partout des types comme ça). [img]http://www.x-entertainment.com/articles/0730/3.jpg[/img] [i]Le pipo? un vrai aspirateur à gonzesse[/i] Tout les flics sont là pour canarder les rats, mêmes des gens qui n’on rien à voir, qui sont juste là parce qu’il y avait de la chair à tirer (redneck powaaa).Dans la fusillade la rate blanche est blessée et vient se traîner lamentablement jusqu'à l’intérieur pour mourir dans un râle pathétique suivi de près par son maître/héros qui est dégoûté. [img]http://www.x-entertainment.com/articles/0730/17.jpg[/img] [i]Arghhhhhhhhhhhhh Omar m'a tuer[/i] - Pour finir sur un rebondissement aussi inattendu qu’absurde, aussitôt la rate tuée notre héros se précipite sur une cabine téléphonique pour appeler la vieille du début et lui dire qu’il arrive et qu’il a eut des problèmes à régler ( !) . La vielle lui dit de faire vite car le gosse a encore grandi et qu’il commence à devenir méchant. A ce moment on entend les pas du môme arriver près de la vielle (en fait juste des bruitages à la paume de la main sur une table), [color=red]la vielle se retourne et horreur une main de 50cm se colle à sa face[/color]. Notre héros n’entend plus rien, « allo, allo ? » dit-il bêtement, mais on voit la vielle dame effondrée par terre et un énorme trou dans le mur de la maison, violoncelle, fondu noir et fin, le spectateur en tremble encore. [img]http://www.x-entertainment.com/articles/0730/20.jpg[/img][img]http://www.x-entertainment.com/articles/0730/21.jpg[/img] [i]Attends chéri ça va couper[/i] Pour conclure, une bien belle œuvre qui ne grandit ni le cinéma, ni les rats (et pourtant). Je suis quand même content que la jaquette ne corresponde pas, l’histoire du film prévu à la base me parait maintenant plus « banale » et donc avec un potentiel nanar moins important. A regarder pour rigoler quelques bons coups. [b]Note : 3,5/5[/b] Merci encore à [url=http://www.x-entertainment.com]x-entertainment[/url] pour les captures d'écran. Autres versions: [img]http://images.amazon.com/images/P/B00019G3ZQ.01.LZZZZZZZ.jpg[/img][img]http://www.uncut.dk/UNCUT/billeder/gudernesvrede.jpg[/img] Edit: Merci pour les conseils les gens, ma chronique ressemble presque à quelque chose.
Link to comment
Share on other sites

  • 10 months later...
[quote="tomtom"]non non.. je l'ai. en Zone 2. je l'ai acheté dans un cash .. c'était la même affiche que la cassette et c'est bien le titre LES BETES FEROCES ATTAQUES... et le film dedans est bien La MALEDICTION DES RATS[/quote] Je te crois c'était juste une tentative d'humour pas drôle en rapport avec la jaquette alternative au-dessus. :D
Link to comment
Share on other sites

[quote="tomtom"]non non.. je l'ai. en Zone 2. je l'ai acheté dans un cash .. c'était la même affiche que la cassette et c'est bien le titre LES BETES FEROCES ATTAQUES... et le film dedans est bien La MALEDICTION DES RATS[/quote] Il me semble que right hand of doom à raison, selon Tim Lucas (de Video WatchDog) il y a eu retitrage évident pour berner le consommateur [i]"It's the natural title for this movies, it's for fuck in the ass so deep the consumer and take a lot of money in my pocket. Wipeout the movie is the first anal fist movie of the cinema's history"[/i] - Video Watchdog n°37
Link to comment
Share on other sites

ben oui mais j'ai pô compris la blague sur le coup... now oui... Z'ETES CHIANT TAS DE GLANDS ! TOI, LE CORSE, T'ARRETES TES FLYING JAQUETTE POURRAVES OU LE FLNC VA RENAITRE ET DEFOURAILLE TA TRONCHE TOUTE BRONZE ! rhhhaaaaa ca soulage ! :D :D :D
Link to comment
Share on other sites

[quote="Allan Theo"][quote="tomtom"]non non.. je l'ai. en Zone 2. je l'ai acheté dans un cash .. c'était la même affiche que la cassette et c'est bien le titre LES BETES FEROCES ATTAQUES... et le film dedans est bien La MALEDICTION DES RATS[/quote] Il me semble que right hand of doom à raison, selon Tim Lucas (de Video WatchDog) il y a eu retitrage évident pour berner le consommateur [i]"It's the natural title for this movies, it's for fuck in the ass so deep the consumer and take a lot of money in my pocket. Wipeout the movie is the first anal fist movie of the cinema's history"[/i] - Video Watchdog n°37[/quote] Ben le zone 2, 1:33 que VF est image pourrave que j'ai, pourtant, c'est celui-là !
Link to comment
Share on other sites

:llama: :llama: :llama: :llama: :llama: :llama: :llama: :llama: You killed your first man at 13, Killer instinct, Animal supreme, By 16 you had learned to fight The way of the warrior, you took it as your right. Sunlight, falling on your steel, Death in life is your ideal, Life is like a wheel, rolling on and on. Through earth and water, fire and wind, You came at last - nothing was the end, Make a cut by fire and stones, Take you and your blade and break you both in two - break you both in two. Sunlight, falling on your steel, Death in life is your ideal, Life is like a wheel - and it's rolling still. :llama: :llama: :llama: :llama: :llama: :llama: :llama: :llama:
Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

Je l'ai vu hier soir... excellentissime !!!

Une sacrée bonne série B, rythmée, plein de p'tites idées rigolotes, à la réalisation inspirée très "demerden sie sich". Y a de la furie et du furieux là-dedans !! Et pis c'est bien gore quand même pour ceux qui y voient un gage de qualité.

Avec en prime, une VF typique de l'époque GK Garcia & Ktorza avec toutes les voix de BIOMAN!

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...