Jump to content

L'approche finale - Eric Steven Stahl - 1991


Basculo Cui Cui
 Share

Recommended Posts

j'avais bien aimé a l'epoque ce film qui a la reputation d'etre chiantissime

 

 

 

Un pilote d'avion-espion est amnésique à la suite d'un grave accident et tente de retrouver la mémoire alors que des forces mystérieuses tentent de lui arracher un secret dont il n'a même pas conscience.

 

 

il date de 91 mais a mon souvenir il fait tres 80's

Link to comment
Share on other sites

Ah oui ça pour être chiant c'est chiant !!!!!

 

Encore un film de Shyamalan a du regarder en boucle pour Sixieme Sens

 

Je l'avais vu en salles (aux 4 temps à la défense ) avec un pote parce qu'il était vendu comme le premier film en son numérique qui va te décoiffer ta race (si je ne m'abuse). Au final c'est un huis-clot donc le son numérique qui éclate tout... mes fesses oui.

Link to comment
Share on other sites

si mes souvenirs sont exacts, le film a certes été annoncé comme le premier film entièrement tourné en son digital, mais seules deux copies en son digital avaient été tirées pour la circonstance (Forum Horizon et George V, les deux salles tenues à l'époque par Lemoine), et donc seules deux salles avient été equipées de ce nouveau système de restitution sonore. Donc je pense qu'aux Quatre temps, la copie était en Dolby SR.

 

Je l'ai vu le jour de sa sortie dans la grande salle du Forum Horizon et honnetement, j'en garde un souvenir sonore étonnant (du moins cela m'a fait de l'effet en le voyant). Maintenant pour le film, ça n'était pas tout à fait vendu comme ce qu'il est réellement : un huis clos à tendance fantastico-psychanalytique.

 

La scène d'ouverture est très bien torchée (jusqu'à l'accident) ensuite, je sui plus mitigé. c'est en effet assez lent et on finit par s'ennuyer dans ce mélange qui oscille entre fantastique et religieux. On en voit surtout pas le point.

 

James B. Sikking possède une interprétation solide, tout comme hector Elizondo, alheureusmeent au service d'un scénario qui piétine méchamment. Visuel soigné, scope avantageux et les images de l'avion sont à moitié de stocks-shots venant de l'armée.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 years later...
 Share

×
×
  • Create New...