Jump to content

The Chinese Boxer - Jimmy Wang Yu (1970)


Fabrice
 Share

Recommended Posts

 

Un judoka débarque dans une école de kung-fu chinoise et commence à fracasser les disciples histoire de prouver que les japonais sont les plus forts. Arrive le maître qui lui casse la tête. Humilié et ivre de rage, le malotru promet de revenir avec des comparses karatékas. Sitôt dit sitôt fait, il se radine un mois plus tard flanqué de trois hommes de main, décime les élèves de l'école, zigouille le maître, et fait main basse sur la ville en ouvrant des tripots et en rackettant les commerçants.

Mais un disciple a survécu, et est bien décidé à se ... VENGER !!!!

 

Un Shaw un peu déviant, très exploitation dans l'esprit, qui emprunte au chambara et au western spag. C'est nationaliste, à la limite du racisme, pas très bien filmé, ni très bien chorégraphié (le dernier combat est incroyablement mou ! ).

C'est affreusement mal joué aussi, avec au choix des acteurs inexpressifs (Wang Yu), et d'autres qui en font des supra caisses (Lo Lieh en tête, mais les japonais sont pas mal non plus).

 

Et pourtant le film fonctionne. Il est effroyablement bête, mais très violent. Le sang gicle à chaque coup, on a droit à des décapitations, des yeux crevés, un viol (avec plan nichon) ...

Malgré la médiocrité ambiante de la mise en scène quelques scènes émergent, comme le combat dans les hautes herbes. Wang Yu pioche à droite à gauche et tente des fantaisies inhabituelles pour le studio à cette époque. Bon, c'est souvent foiré, parfois marrant, mais de temps en temps ça fonctionne.

 

C'est pas le Shaw à acheter en priorité mais il vaut quand même le coup d'oeil.

 

Edition Pocket dispo à 10€ partout, image et son très propre et interview de Toullec en bonus.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...