Jump to content

La série des Rizzo


CHIEN_FOU
 Share

Recommended Posts

Dans le genre des séries qui auraient mérité de sortir en splendide édition DVD, je compte la série des quatre Inspecteur Rizzo, surnommé 'Pied-plat' dans les versions internationales et 'Brutus' en version française.

 

On l'aura compris, cette série policière punchy n'existe qu'en VHS sous diverses éditions. Je vais donc, au fil des revisionnages faire un petit hommage au personnage si bien interprété par Bud Spencer et mis en scène par Steno.

 

Un flic hors-la-loi (1974)

 

L'inspecteur Rizzo est un homme sympathique et conciliant avec les truands à la petite semaine de Naples, mais ses poings ont tendance à partir lorsqu'il est question de trafic de drogues.

 

Et c'est là qu'est le problème... Les Marseillais essaient de s'installer sur le territoire supervisé par Rizzo, qui est prêt à tout pour stopper ce fléau.

 

Premier opus de la quadrilogie des 'Inspecteur Rizzo', ce film est un pur plaisir à regarder, avec des personnages très typés (l'inspecteur Caputo (second de Rizzo), Giennarino (petite frappe qui voit sa famille à charge augmenter d'une unité à chaque fois que Rizzo lui met le grappin dessus)).

 

Les scènes de castagne sont particulièrement efficaces et bien mises en scène par Steno et l'humour sous toutes ses formes est omniprésent, sauf bien sûr quand Rizzo se fâche...

 

Avec la présence de Raymond Pellegrin en avocat véreux assez convaincant.

 

Vu sur la VHS éditée par RCV en scope respecté

 

Malabar explose à Hong-Kong (1975)

 

Eh oui ! Malabar n'est autre, dans le cas présent, que notre 'Pied-plat' Rizzo qui a pris du galon comme Commissaire en charge des stupéfiants.

 

Et il fait sale temps à Naples... Non seulement un trafiquant de drogues italo-américain expulsé des USA est mis sous la garde de notre Inspecteur / Commissaire au grand coeur et aux poings massifs, mais pour couronner le tout une taupe semble exister au sein de la police napolitaine.

 

Seul moyen de crever l'abcès : braver les interdictions des supérieurs et enquêter là où tout commence, l'extrême-orient. Au milieu de bastons tout aussi efficaces que celles du premier opus, 'Pied-plat' Rizzo se promène dans un décor étranger où il se familiarise avec les techniques de combat extrême-orientales (boxe thaï, sumo).

 

Vu sur l'édition VHS Carrere quelque peu recadrée.

 

Très bientôt : Inspecteur Bulldozer (encore un nom faussement attribué à notre Inspecteur Rizzo) et Pied-plat sur le Nil (enfin le bon surnom...)

 

Pulse !

Edited by Guest
Link to comment
Share on other sites

Inspecteur Bulldozer (1978)

 

Après avoir quelque peu distribué les pains à quelques dealers de drogue dans un bus napolitain, l'Inspecteur Rizzo reçoit un appel d'un policier sud-africain. Comme il se doit, le policier indicateur se fait désouder sous les yeux de Rizzo qui décide d'entreprendre un voyage en Afrique du Sud pour enquêter.

 

Cet épisode de la quadrilogie des Inspecteur Rizzo propose plus de place aux seconds rôles, le personnage de Rizzo étant bien développé dans les deux films précédents. Ainsi, la truculence du personnage de Caputo (Enzo Cannavale), devenu cuisinier chez un millionaire sud-africain, et le personnage de Bodo, enfant orphelin, nous sont-ils offerts.

 

Ceci ne veut naturellement pas dire que Rizzo est absent du film, loin s'en faut ! Les baffes succèdent aux gifles qui laissent place aux coups de poing généreusement distribués par notre stantor napolitain.

 

Vu sur la VHS éditée par ELIOT, en image quelque peu recadrée et avec un montage hélàs taillé à la serpe.

 

Pulse !

Link to comment
Share on other sites

Pied-plat sur le Nil (1979)

 

Dernier opus de la quadrilogie des Inspecteur Rizzo, avant que Bud Spencer ne se lance dans la série TV "Extralarge", Pied-plat sur le Nil fonctionne sur la même formule que celle développée lors du précédent épisode, à savoir un trio conduit par notre Inspecteur Rizzo et comprenant un Caputo toujours aussi fou et un Bodo toujours aussi malin.

 

Ce film, tout comme les autres d'ailleurs, est l'occasion de transposer notre Pied-plat dans des décors de cartes postales, ici les magnifiques monuments de l'Egypte ancienne.

 

Quant aux mandales, torgnoles et marrons, ils fusent comme s'il en pleuvait.

 

Vu sur la VHS Eliot, légèrement recadrée et avec un bien meilleur montage.

 

Oui vraiment il est regrettable que cette série ne soit pas disponible en DVD, car c'est un pur plaisir de la voir....

 

Qu'en dites-vous ?

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...