Jump to content

Outing Riley - Pete Jones (2004)


Superwonderscope
 Share

Recommended Posts

Riley (joué par le réalisateur), qui est aussi le scénariste) fait ârtie d'une famille catholique irlandaise etable à Chicago). 1 seour qui resiste au mariage et 3 freres : un pretre, un trader addict au porno sur internet et un amateur de champignons hallucinogenes. A la mort de leur père, Riley se demande s'il doit sortir du placard ou pas, paralysé par la comédie qu'il joue à sa famille depuis 30 ainsi, alourdi par la religion et les enjeux irlandais tradi. Il y a aussi d'autres petits secrets qui trainent dans la famille et qui vont se devoiler.

 

C'est assez drole, évitant soigneusement les clichés du genre. le héros n'est pas une image de mode, loin s'en faut. Insécurisé, en rpoi au doute et avec une fin pas aussi simple qu'espérée (voir le speech final, en l'occurence-. Sincère, avec des scènes à se rouler par terre (lui et Nathan Fillion jouant aux voyeurs sur un toit matant une jeune femme à oilp se tartinant le corps de creme avant de passer à travers le velux, entre autres), tantot émouvantes sans sentimentalisme gratuit... et quelques digressions bien vues :

A un moment, il se confie directement à la caméra, son regard se tourne vers le haut de l'écran où on voit un micro subrepticement (on se dit : erreur? oubli au montage?), puis le micro rentre dans le champ. L'acteur saisi le micro, puis amène le perchman à l'écran et lui demande son avis.

 

Rafraichissant, autobiographique, un peu de T&A (la plupart pour se moquer de cela, justement), court et allant droit au but. Rentrant dans le lard d'à peu près tout le monde. Bien!

 

Z1 Chez Wolfe Video. 1.66:1, 16/9, 1H29.

 

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...