Jump to content

Lady Snowblood - Koike Kazuo / Kamimura Kazuo


Florent
 Share

Recommended Posts

 

Vers 1870, le Japon institue ce qui sera alors considéré comme un "impôt sur la mort", à savoir la conscription de tous les hommes valides pour créer une armée puissante, symbole des nations fortes. Face à la rébellion généralisée, les autorités japonaises envoient dans les villages des recruteurs habillés de blanc. Cette couleur devient alors symbole de mort et provoque des insurrections paysannes. C’est dans ce contexte que l’époux et le fils de Sayo sont assassinés et la jeune femme emprisonnée. Par vengeance, elle décide de concevoir et donner naissance à un enfant qui deviendra son bras vengeur. Malheureusement, elle décèdera en couches en donnant la vie à… une fille : Yuki.

 

Éduquée par un grand maître du sabre, Yuki suivra sa destinée et deviendra Lady Snowblood, une redoutable tueuse professionnelle dont le charme sera aussi dangereux que le sabre !

 

 

Lady Snowblood est le manga culte, mettant en scène une terrible histoire de vengeance mâtinée de combats de sabre, qui a inspiré à Quentin Tarantino l'histoire de "Kill Bill" !!

 

 

Un récit en deux tomes de plus de 500 pages dont le scénario est signé Kazuo Koike, le scénariste de "Crying Freeman" et "Lone wolf and cub" !

 

 

ENFIN !

 

premier volume le 23 novembre, le second prévue pour début Janvier 2008.

 

site de l'éditeur Kana

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

Excellent premier volume !

 

J’ai honte d’avouer que je découvre l’histoire de Lady Snowblood. Je connais le personnage de nom mais j’évitais de me déflorer car j’attendais avec moiteur de découvrir ce monument de la culture Japonaise.

 

J’ai jamais vu les films mais je rêve, un jour, d’avoir entre mes mains un coffret regroupant les mangas et les films. Deux univers, pour deux arts, qui me passionnent et comme le dit Jean Pierre Dionnet dans sa présentation, les films et les mangas divergent sur le traitement (les films sont violents alors que le manga est érotico violent) se pourraient être vu comme une trahison du matériel originel mais je suis persuadué de la complémentarité des oeuvres.

 

Sous forme de scénette (à l’instar de Lone Wolf & Cub / Baby Cart du génie de Koike), on découvre le personnage de Yuki, femme magnifique et moderne, qui sous les crayons de Kamimura est magnifique, mystérieuse et envoûtante.

 

Koike ne cède jamais à la facilité dans ses histoires qui mêlent sexe et sang, qui témoignent de la terrible vengeance de Yuki. On ne s’intéresse jamais à ses sentiments (elle n’est que le produit d’un désir de vengeance) et pourtant on s’attache très rapidement à ce petit bout de femme qui a dur subir les humiliations les plus terribles, les souffrances et les brimades de ses « parents » de substitution.

 

Epoustouflant !

 

Voilà à se procurer d’urgence en attendant de voir un jour les films en vostf.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...