Jump to content

Devour - David Winkler (2005)


Fabrice
 Share

Recommended Posts

 

Le meilleur pote de Jake l'inscrit à un jeu, le "Pathway", pour fêter ses 21 ans. Le principe est que les participants sont sensés recevoir des appels à tout moment, leur imposant des tests à accomplir. Mais le jeu vire au drame, Jake est victime de visions terrifiiantes et ses proches se mettent à mourir de décès mortel qui tue les gens ...

 

Je sais pas trop si Devour est un DTV ou un film destiné à l'exploitation salles, en tout cas c'est une effroyable croûte. L'idée de départ à la The Game matinée d'occultisme tourne vite court, pas d'épreuves, pas de maître du jeu, le film se résume à une vague histoire de possession et de satanisme vue et revue. L'ensemble est d'une platitude à faire frémir le chirurgien esthétique de Jane Birkin, la réalisation est impersonnelle au possible, les acteurs annonent péniblement leur texte. L'acteur principal fait vaguement penser à James Franco en moins charismatique, c'est vous dire l'étendue du drame. Shannyn Sossamon et Dominique Swain, elles, doivent se demander ce qu'elles ont bien pu faire (ou ne pas faire) pour finir par échouer dans ce genre de production minable.

 

Pitoyable, même avec le doigt sur la touche avance de chapitre de la télécomande.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...