Aller au contenu

fantomas 2

Members
  • Compteur de contenus

    360
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

0 Neutral

À propos de fantomas 2

  • Rang
    Bruno Mattei

Converted

  • OCCUPATION
    historien cinéma
  1. Je redoute le pire. C'est même le tagalog de la redoute Kolossale finesse mise à part, Regal est une grosse boîte de production philippine qui produit pas mal de films fantastiques, on pouvait les trouver en VHS ces dernières années, mais depuis quelque temps ils ont opté pour le DVD, avec l'avantage de sous-titres en anglais (parfois, pas toujours). Parmi leurs films du genre: - Biokids - 1989, de Ricardo Osorio - Impaktika (She-Devil) - 1989, de Teddy Chiu - Takbo... Bilis... Takbooooooo ! - 1987, de Carlo J. Caparas - Tiyanak - 1988, de Peque Gallaga & Lorenzo A. Reyes - Alyas Batm
  2. Modo, modo, m'sieur... m'sieur ! Y'a le gars Joe qui fait rien qu'à m'embêter
  3. C'est malin ! Mais en l'eau-cul-rance, on parle de Sweeney Todd, donc de la version anglaise, donc on doit lui donner un look conforme à cette version, ce qu'ont très bien compris les auteurs de la comédie musicale - que ce soit à Broadway ou à Londres - et comme c'est justement cette comédie musicale qu'a choisi d'adapter Tim Burton, c'est une erreur de prendre Johnny Depp pour le rôle, CQFD C'est comme si Christophe Gans, s'il tourne un jour "Rahan", choisissait Sim pour incarner notre bel athlète blond des cavernes. Ou qu'on prenne Josiane Balasko pour jouer la Vierge Marie. Ou Chris
  4. Y'en a core quatre aut's ? dediou ! va fallouère que je m'accroche ! Mais je râlais pas, Johnny Depp a 43 ans certes, mais bon, il fait aussi jeunot que moi quand j'en avais 58, donc c'est trop jeune. Et puis il y a la corpulence, va falloir qu'on l'épaississe un peu, m'a l'air ben fluet ce p'tit gars-là.
  5. Annoncé voici quelques années, puis repoussé, le "Sweeney Todd" de Tim Burton est à nouveau en chantier chez Paramount... Sauf erreur de ma part, çà fera la dixième adaptation filmée (cinéma / TV) de cette superbe histoire. Rien que cette année, on a pu voir la neuvième, sur la BBC, le "Sweeney Todd" de Dave Moore, avec Ray Winstone, Essie Davis, et David Warner. En 1998, il il avait eu le superbe téléfilm irlando-britannique de John Schlesinger, "The Legend of Sweeney Todd", avec Ben Kingsley et Joanna Lumley ("L'échoppe des horreurs" en vidéo chez nous. Si vous ne l'avez pas vu, n'hésitez pa
  6. Remake de "Sweeney" Todd, par Tim Burton (pour mémoire:) - Sweeney Todd - GB 1926, de George Dewhurst - Sweeney Todd - GB 1928, de Walter West - Sweeney Todd, the Demon Barber of Fleet Street - GB 1935, de George King - Bloodthirsty Butchers - USA 1969, d'Andy Milligan - Sweeney Todd, the Demon Barber of Fleet Street - CAN 1973 - de Herb Roland (TV) - Sweeney Todd - GB 1970, de Reginald Colin (TV) - Sweeney Todd, the Demon Barber of Fleet Street - USA 1981 - de Harold Prince & Terry Hugues - The Legend of Sweeney Todd - Irlande/GB 1998 - de John Schlesinger (TV) (vidéo FR: L'échoppe de
  7. C'est d'autant plus curieux que cette volonté des Américains de vouloir imposer à tous et partout leur propre culture est finalement suicidaire. Pourquoi ? vous n'avez pas été sans remarquer que depuis pas mal de temps, le cinéma américain, totalement à court d'idées, va puiser sans vergogne dans les productions d'autres pays - y compris la Corée. Soit pour faire des remakes sans intérêt de ces films, soit pour tenter de débaucher leurs réalisateurs, dont on peut donc penser qu'ils ont admiré le talent, mais qui une fois échoués à Hollywood, ne feront plus que des films... américains, c'es
  8. Evidemment, l'idéal serait d'avoir vu tous les films lors de leur sortie... mais seule Jeanne Calment pouvait prétendre à çà, et encore, je ne sais même pas si elle aimait le cinéma. Tout çà pour dire qu'à sa sortie, "Death Line" était une vraie bombe, surtout dans le cadre du cinéma anglais, tout de même assez réservé en ce qui concerne ce genre de gore crade... Les interventions de Christopher Lee, et de Donald Pleasence (c'est un e, pas un a, mais c'est une erreur si courante...) ne nous avaient pas du tout gênés à l'époque, elles sont tout à fait représentatives de l'humour britannique, qu
  9. En fait, comme le prouve la comparaison des formats d'images, le DVD récemment sorti présente un ratio correct, contrairement à la copie souvent vue à la télé (et encore voici quelques mois sur CinéCinéma Classics) où il manquait de l'image à gauche et à droite. En comparaison, le DVD offre la même chose en hauteur (le haut et le bas de l'image sont identiques dans les deux versions), mais offre beaucoup plus sur les côtés. La version "télé" m'avait toujours gêné (il est vrai que j'avais découvert le film au cinéma lors de sa sortie à Paris, ceci explique celà) par son côté "étriqué", qui fais
  10. Je n'ai vu que l'autre film de Chesty Morgan, "Mamell's Story", au Midi-Minuit en son temps... Est-ce de là que vient l'expression : "Mieux vaut avoir affaire au Bon Dieu qu'à ces seins" ? non ? ben en tout cas il ont raté un bon slogan...
  11. De toute façon, tant que le gouvernement américain sera composé de gens qui veulent absolument nous faire croire qu'un Boeing a pu entrer dans un trou de quatre mètres, sans qu'on retrouve ensuite le moindre débris dudit avion, ni des passagers, sans que la pelouse n'ait été éraflée, que dalle quoi... eh bien, il sera tout aussi normal que les citoyens non encore réduits à l'état de zombies se posent des questions. Je ne dis pas que les conclusions de ces contestataires sont forcément les bonnes - çà peut être même pire... - je dis qu'ils apportent toutes les preuves qu'on se fout de notre gu
  12. J'ai vu le film dans son intégralité. Il y a deux choses à considérer: a) les mensonges évidents du gouvernement Bush, la dissimulation de preuves, et les coïncidences extrêmement troublantes, pour ne pas dire plus. Et ce genre de choses, çà n'est pas nouveau dans l'histoire, non ? souvenez-vous de l'incendie du Reichstag... Les impossibilités techniques: aucune tour du genre des Twins, même après avoir brûlé pendant presqu'une journée comme çà s'est produit ailleurs, ne s'est effondrée. AUCUNE. Sauf - comme par hasard... - les Twins et l'autre immeuble, qui faisait aussi partie du WTC. Les s
  13. J'ai juste vu les deux premiers épisodes de cette mini-série, qui en comporte six, donc d'une part ce qui suit ne reflète évidemment que mon opinion, et d'autre part, j'ai encore quatre épisodes à visionner... "Corps étranger", d'Eric Valette. Même en 25 minutes, on reconnaît la patte de l'auteur de "Maléfique", dans cette histoire d'un homme qui voit ressurgir, après plusieurs années, le spectre de sa soeur morte dans un accident. Cette réapparition bouleverse sa vie familiale et l'atmosphère devient vite oppressante... Cette histoire s'intègre dans un concept assez curieux, celui d'un petit
  14. Tout à fait d'accord avec l'opinion générale. Lorsque j'avais découvert ce film en version italienne, voici déjà pas mal de temps, je me souviens qu'on s'est regardé interloqués, avec les potes - tous amateurs de cinéma fantastique, de Matheson, et de Price - et qu'on s'est demandé si les types qui avaient écrit tant de mal sur ce film l'avaient réellement vu !!! Je le trouve excellent, du début à la fin, malgré les petites erreurs signalées (c'est assez curieux d'ailleurs, car ce genre d'erreur est facilement rattrapable en laboratoire, je me demande même si çà n'a pas été simplement oublié p
  15. D'une façon générale, tu as raison, et je ne prends pas du tout ta remarque dans le mauvais sens, sois tranquille. Mais ceci est finalement assez théorique. Prends par exemple les copies DVD des deux Fisher, "Frankenstein s'est échappé" et "Le cauchemar de Dracula". Tous deux ont été tourné dans le même format, 1.66 je crois (corrige-moi si je me trompe, mais pas trop fort...), et tous deux ont été semblablement rabotés en haut et en bas dans leurs dernières versions DVD. Dans un article de "Video Watchdog", Tim Lucas remarquait ce fait et le regrettait, mais notait aussi que l'effet était enc
×
×
  • Créer...