Jump to content

Enduring love - Roger Michell - 2004


Jeremie
 Share

Recommended Posts

 

Une bonne preuve que Daniel Craig a une belle carrière sorti de James Bond, ce que le grand public a tendance un peu à oublier. Vu la distribution de celui-ci, c'est pas gagné...

 

Joe est écrivain et professeur, et mène une vie paisible avec la sculptrice Claire ; une vie paisible dont rien n'avait préparé au choc qu'ils allaient connaître...

De sortie en pique-nique, le couple vient en aide à un homme et son petit-fils dont la mongolfière se détraque. Malgré l'aide d'autres quidam de passage, l'accident laissera la vie à une autre personne.

Traumatisé, Joe tente de reconstruire l'accident par tous les moyens possibles et se morfond un peu plus de jours en jours : ayant assisté à l'accident, le mystérieux Jed se joint à ses souffrances. Mais l'individu, solitaire et inquiétant, suit Joe partout où il va. Sa raison ? L'amour...

 

Un liason fatale british au masculin, mais sans liaison justement. On pense quelquefois à d'autres thrillers "domestiques" tel que Un frisson dans la nuit, Jf cherche appartement ou Misery, avec leurs fans en furie. Le principe reste un peu le même ici, mais le ton sait faire la différence.

C'est joliment réalisé (la scène d'introduction est un moment d'anthologie) mais surtout vraiment vicieux et dérangeant. On rêve de mettre des pains au personnage de Rhys Evans, toujours aussi déglingué ici.

Le film a cinq ans mais n'ai jamais sorti en France. Bravo, c'est bien.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...