Jump to content

Nagin - Rajkumar Kohli (1975)


Superwonderscope
 Share

Recommended Posts

Vu sur un DVD Eros, en format plein cadre, VO hindi 5.1 avec st anglais et français (très fantaisistes!) et par le réalisateur du film de loup-garou Jaani Dushman en 1979.

 

 

...et ça sa voit : Nagin et Jaani Dushman présentent quelques similitudes. Meme réalisateur/producteur, même construction dramatique, même interprètes principaux,même emphase sur le religion, et une scène quasi-identique : celle où dans Nagin une jeune femme est poursuivie en foret (avec eclairs, tempetes, etc..) par un homme. C'est la même scène d'ouverture que dans Jaani Dushman!

 

le film est donc tiré d'une légende tamoule. une femme cobra ("Nagin") se venge des 5 hommes responsables de la mort de son amant. Elle n'aura de cesse de se venger après avoir mis à mort chaque homme. Elle a la possibilité de changer de forme humaine, le reflet de son image humaine dans un miroir laisse voir son apparence reptilienne...la femme-cobra vole dans les airs, pique au front... le tout dans un déluge d'effets spéciaux certes primaires (la plupart du temps ratés!) mais agréables car faisant la part belle à l'imaginaire.

 

Nagin est plutot agréable. Pas trop long (2H23), quelques SFX rudimentaires sympathiques couplés à des transparences hideuses. La naïveté du propos est plutot désarmante et désormorcerait toute critique. Toute? Non!

 

A voir notamment: la scène de jerk-flamenco effréné entamée par des mannequins-vedette de chez Fleury Michon. Totalement plaquée sur l'action, inutile, elle vaut son pesant de knacky herta.

 

Sinon, c'est le même salmigondis de religion à tous les étages (Kabir Bedi est athée, balance toutes les amulettes mais la voix de Dieu se révèle à lui lorsqu'un Gourou le mance d'un cobra et la pauvre Bedi (ach, le brave bedi cochon!) ne doit son salut qu'à la fameuse amulette. Et soudain, le voilà dévôt et souhaite marier sa douce. Ah, Dieu! .. kabir Bedi étant le héros de la série Sandokan qui fit les beaux jours de la télé dans les 70's (et dans sa suite de 1998 Le fils de Sandokan). mais qui fut également dans Octopussy, Ashanti et de temps à autres dans des films & séries italiennes.

 

La scène finale est grandiose (car totalement ratée), un vrai délire bis avec repentance à la clé ahurissant dans le visuel et dans les sentiments, les dialogues.

 

c'est ce côté surréaliste et exagéré qui fait que Nagin, en se concentrant sur son sujet propre, demeure toujours intéressant. il se passe en effet toujours quelque chose à l'écran. les castagnes avec Kabir Bedi sont vraiment bien chorégraphiées, d'ailleurs.

 

C'est ce qui fera aussi l'un des points faibles de jaani Dushman (de 1979) qui se perd dans les intrigues connexes (dont je n'avais rien à foutre d'ailleurs car il n'y avait aucun sous titre sur le dvd que j'ai vu!).

 

Sunil Dutt a le charisme d'une huitre, comme dasn Jaani Dushman.

 

Par contre, le femme-cobra(Reena Roy) et Kabir bedi sont au-dessus du lot. Reena Roy a de l'abattage et joue des hanches larges aussi bien que de son sourire carnassier eou de son charme naturel. Ses passages chantés (avec ceci dit un lipsync désastreux ) avec son amant sont charmants et bien intégrés à l'histoire.

 

Le film connu un remake tamoul peu de temps après, reprenant même certaines scènes (notamment le début avec l'aigle attaquant l'homme-serpent) dans leur intégralité...peu importe si les acteurs jouant le roel de l'homme-seprents soient radicalement différents! Il existe aussi un autre remake hindi de 1986, Nagina.

 

Bref, un Bollywood tout à fait recommandable. Un poil nostalique, des caisses lourdes de naiveté, une fin ultra-morale mais du rythme, de l'action soutenus.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

Le hasard a fait que, voici quelques mois, j'ai trouvé le film dont tu parles, mais dans une autre collection, couplé avec un autre film ayant pour vedette Sunil Dutt, "Geetaa Mera Naam", de Sadhana Nayyar.

La copie de "Nagin" semble être la même que celle dont tu parles, plein cadre, avec sous-titres anglais.

J'ai aussi trouvé "Nagina", de Harmesh Malhotra, dont tu parles également, dans la même collection, mais - de façon plus intéressante - il était lui aussi couplé avec un autre film, mais cet autre film était sa séquelle, "Nigahen - Nagina Part II", du même Harmesh Malhotra.

Et comme on dit... jamais deux sans trois, dans la même boutique et dans la même collection, je trouve une autre version du même thème, mais plus ancienne, "Nagin" , avec Vyjantimala et Pradeep Kumar... (ce film était couplé avec "Jogan", de Kidar Sharma, avec Nargis, Dilip Kumar et Pratima Devi).

 

Donc, en tout, quatre adaptations du même thème en quelques jours de recherche dans des boutiques indiennes !!!

 

Je me demande combien de versions il a pu y avoir en tout de cette légende, du muet à nos jours... des dizaines, sûrement.

 

Et à propos, pourrais-tu me donner le titre de la version tamoul du film dont tu parles, ainsi que (si possible) sa date de réalisation ? je voudrais essayer de le trouver, lui aussi... Merci d'avance !

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...