Jump to content

The oily maniac - Ho Meng Hua - 1976


Jeremie
 Share

Recommended Posts

 

Le premier homme-huile de l'histoire du cinéma, eh ouais

Et le dernier aussi

 

Quand la Shaw se lâche, ça fait des tâches, et en effet ce Oily Maniac en laisse partout où il passe : un jeune handicapé, sous des conseils de dernières minutes, use de la magie et se transforme en monstre composé d'huile et de boue (pourquoi pas ? ), histoire de fracasser la tronche aux salauds qui le mérite.

 

Une créature dont les agissements et l'aspect malodorant annonce les frasques d'un Toxie et trouvera un frangin direct dans le fameux Dogma en l'honneur du monstre de merde. D'ailleurs, ça m'étonnerait même pas que ce soit un clin d'œil très appuyé à tout ça...

Bref, il fout des tartes, défend les violées (faut bien des plans nichons !), et se déplace en glissant sur le sol comme une flaque d'huile. Pas mal

Si l'idée de base est amusante, et les apparitions du monstre assez fun, ça reste assez gonflant et soporifique (des histoires de chantages et de fric en veux-tu en voilà), sans parler du statut maladif du héros, ici atteint de la polio et passant trois quarts des scènes à se plaindre de son état.

Dommage...

 

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...