Jump to content

The magic toyshop - David Wheatley - 1987


Jeremie
 Share

Recommended Posts

 

On garde généralement en mémoire le somptueux travail de Jordan sur l'adaptation de La compagnie des loups...par contre, c'est moins le cas pour celle de The magic toyshop (chez nous "Le magasin des jouets magiques").

 

Si on lui préférera l'onirisme gothique et langoureux du film de Jordan, ce Magic Toyshop là partage avec lui de nombreuses qualités.

Jeune fille insouciante et rêveuse, Mélanie perd un jour ses parents, tous deux tués dans un accident de voiture. Accompagnée de son jeune frère, alors bercé par des rêveries marines incessantes, et sa petite soeur, tous trois sont envoyés à Londres chez leur Oncle, un fabriquant de jouets tyrannique et mystérieux.

 

Rosaleen/Mélanie, quelle importance : chez Carter, l'héroïne adolescente semble être la même, bout de chair sensuel perdu dans des fantasmes étranges et sans fin. Une ambiance à la fois magique et opressante, alternant plage onirique et réalité vaporeuse.

Le film de Wheatley est plus fantastique qu'horrifique à contrario de son homologue lycantropesque, donnant la part belle au monde des illusions, des jouets faussement endormis, des pantins dégingandés. Inédit un peu partout hélas, et à redécouvrir absolument dans des conditions autres que dans sa vhs britannique, c'est certain.

Un bien beau spectacle, (on passera sur le fait que Caroline Milmoe soit particulièrement ingrate) : j'ai d'ailleurs été soufflé par le score de Bill Connor, d'une richesse proprement inattendue

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...