Jump to content

Revolution class - Bert.L. Dragin - 1987


kevo42

Recommended Posts

La jaquette qui met la pression :

 

 

Rien que pour la jaquette, je devais prendre ce film !

 

Qu'en dire ? Je ne m'attendais pas à un gros nanar vu le nom de Pénélope Spheeris, la réalisatrice de Waynes World au scénario. Plutôt une comédie adolescente survendue par la jaquette en film d'action au suspens fou.

 

La vérité est un peu entre les deux en réalité.

 

De quoi ça parle ? Des jeunes américains très typés (un ado geek à lunette, un black qui fait du slam, par ailleurs mal doublé, un gamin qui se pisse dessus, et un jeune délinquant au doux nom de Runk the punk, etc.) se retrouvent dans un camp de vacances. Comme nous ne sommes pas dans vendredi 13, ils ne vont pas être égorgés par un fou dangereux, mais ils vont subir la férule totalitaire d'un directeur vieux jeu : seule télé autorisée qui passe des émissions religieuses, soirées garçons / filles annulées, c'est la loose.

 

Alors se dresse le jeune Franklin, garçon un peu plus intelligent que les autres (il lit de la désobéissance civile de Thoreau), qui va liguer les autres contre le directeur et prendre le contrôle. La "révolution commence"...

 

Le film n'a pas une très bonne note sur imdb (4,8) et le reproche de look années 80 ayant mal vieilli est assez vrai, mais ça ne m'a pas gêné plus que cela.

Moi je donnerais au moins la moyenne à ce film. La réalisation est très banale, mais le scénario est plutôt intelligent.

 

En effet, je pense qu'une bonne sélection de scènes permettrait d'introduire la notion de politique en philosophie en classe de terminal. On a en effet un tyran qui se met à dos la population (ici des ados), en leur refusant ce qu'ils veulent. Le nouveau gouvernement, est tout aussi tyrannique, mais obtient le soutien de la population en leur autorisant ce qu'ils veulent faire (en gros faire la teuf et niquer des gonzesses). Problème, cette anarchie amène la perte de sécurité des habitants (une jeune femme se fait violer) ce qui amène une lutte de groupes entre eux (les autres jeunes filles qui pendent le violeur) : résultat, c'est la merde. D'où la question problématique : faut-il la liberté ou l'ordre ?

 

Le film est assez court pour ne pas être trop saoulant. En conclusion, c'est pas génial, mais ça se regarde

Link to comment
Share on other sites

×
×
  • Create New...