Jump to content

kevo42

Membre ZoneBis
  • Posts

    5,194
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

kevo42 last won the day on October 16 2020

kevo42 had the most liked content!

Converted

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

kevo42's Achievements

Paul Verhoeven

Paul Verhoeven (5/6)

2

Reputation

  1. J'ouvre le sujet car Nintendo a annoncé que Mario sera joué en anglais par .... Chris Pratt. On aura aussi Anya Talyor Joy en Peach, Jack Black en Bowser et Seth Rogen en Donkey Kong. Voilà. Ce sera un film Imagination, donc ce ne sera ni nul ni incroyable, mais au moins ça devrait être assez fidèle, contrairement à la grosse merde en préparation autour des chevaliers du zodiaque avec Marc Dacascos.
  2. Un film qui semble passionner tout le monde. Bon bah c'était bien moche. Le début du film, porté par les chorés de Brad Allan, est vraiment chouette (la scène du bus et la baston dans les échafaudages tapent bien même si copiée sur rush hour 2, non ?). A la moitié du film, on bascule dans le monde magique des petits poneys version chinoise et le design est juste dégueu à tous niveaux, façon premier film de Thor où rien n'avait l'air crédible. De manière générale, le film est moche, avec des trucages laids et des images un peu grises et floues, et des plans piqués à d'autres films à gauche à droite. Le héros est pas spécialement charismatique, il y a 2 persos comiques dont un assez affreux (un personnage qui fait son retour et franchement on s'en serait passé, même si on apprécie l'hommage à Ben Stiller dans tropic thunder) . Tony Leung chie la classe, mais je ne crois pas que Disney compte le faire revenir. Donc, bon, pas spécialement saucé. Que ce soit Mulan, Raya ou Shang Chi, je trouve pas que l'orientalisation de Disney se fasse bien. Après, c'est Marvel, donc s'ils font un 2, j'irai quand même, on ne se refait pas.
  3. Je suis en train de finir God of War pour ma part et c'est quand même beaucoup plus agréable en 60 fps sur PS5. C'est assez incroyable comme quelque chose qui ne me gênait pas sur PS4 devient choquant quand on y revient.
  4. Ça aurait tellement été une bonne fin
  5. On sent le gars qui passe du temps à préparer ses films.
  6. Toute la série de Jérôme Lachasse est extraordinaire. Mickaël Youn qui regrette le mauvais procès fait à Vive la France d'être une copie de Borat, ou le réalisateur des Gaous devenu sociologue, c'est magnifique.
  7. Bravo de s'en souvenir. Je reverrai bien le premier Batman. Je sais pas depuis combien de temps je ne l'ai pas vu.
  8. J'ai réussi à choper une PS5 !!!! Totalement au hasard en allant chez Boulanger. Bonjour monsieur, comment fait-on pour réserver la console ? - Pas besoin de réserver je viens d'en rentrer une. Vous la voulez ? J'ai fait le train Strasbourg / Paris, puis rer Paris / Drancy avec la console maquillée dans de l'emballage noir, j'avais l'impression d'être dans un film d'espionnage.
  9. J'ai mis une bande annonce qui ne montre rien du film pour garder la surprise. Personne ne l'avait vraiment demandé après le premier film (746 millions de recette monde quand même) mais la suicide squad revient. Un film qui à l'image du t-shirt porté par Rick Flag (un lapin avec une cape de superman qui dit les obstacles sont des opportunités) est une somme de points faibles qui devient un point fort. James Gunn en galère après avoir été (temporairement) écarté des gardiens de la galaxie reprend une franchise dont le premier film aurait pu être bien mais qui souffrait d'un côté trop gentil (Will Smith en gentil papa), d'un montage refait en dépit de tout bon sens (l'histoire n'a aucun sens) et d'une réalisation nulle à chier (des scènes d'action avec des gens qui tirent arrêtés sur des zombies mous, incroyable), ce qui fait pas mal mine de rien. James Gunn fait le film que l'on attendait pour le premier, ce qui n'est pas énorme, mais on passe un excellent moment. 1ère chose : le film tient bien son nom, avec un très gros body count, dont une scène étonnamment gore au début ou 50% du cast se fait salement défoncer. C'est parfois un peu gratuit d'ailleurs, vu que ceux qui survivent échappent à des événements plus dangereux que ce qui arrive aux malheureux. 2ème chose : l'histoire tient la route. Il y a un début et une fin, on comprend à quoi sert l'équipe, et cela apporte même un niveau de "géopolitique" plus intéressant que, par exemple, Superman contre Boko Haram dans batman vs Superman. La suicide squad est en effet engagée dans une action de barbouzerie dans un état Sud-Américain imaginaire appelé le Corto Maltese (nudge nudge), pas pour renverser un régime sanguinaire (en tout cas ce n'est pas l'objectif principal), mais simplement pour masquer le fait que les Etats-Unis ont soutenu le régime précédent dans des expériences pas bien sympa sur ses habitants. La critique de la politique américaine n'est pas subtile mais bien vue dans le contexte. Les personnages ont chacun leur moment de gloire, que je ne détaillerai pas car cela vous dévoilerait qui est vraiment l'équipe du film. Juste dire que le running gag avec Polka dot man m'a bien fait rire et que Harley a une très bonne scène sans tirer toute la couverture à elle. Enfiin, le méchant est à la hauteur, avec un face à face final digne de super-héros. 3ème chose : le mélange d'action et de comédie vu dans les gardiens de la galaxie marche toujours aussi bien. James Gunn n'est pas un grand formaliste, c'est même souvent plutôt moche, mais il a un bon sens du rythme, notamment comique. J'ai vraiment ri de bon cœur sur de nombreux passages. La différence par rapport aux gardiens est que le film vise un public ado - adulte plutôt que tout public, ce qui s'exprime par des scènes gores parfois vraiment dégueus et drôle. Je n'ai pas regardé the boys (pour le côté super héros qui se fait défoncer), ni super (parmi les anciens films de James Gunn), donc je ne sais pas si c'est plus ou moins, mais disons que ça ne fait pas dans la dentelle. Il y a des choses qui m'ont surprises, et je pense que moins on a vu de bandes annonces, plus on peut vraiment apprécier la découverte du film. Dans l'ensemble, c'est un film qui ne réinvente rien du tout, mais qui fait exactement ce que l'on attendait du premier film, et je pense que j'aurai plaisir à le revoir dans le futur.
  10. C'est un très grand animateur. J'avais vu jin Roh, mais j'ai raté ce film, qui est est pourtant en DVD au boulot et devant lequel je suis passé des centaines de fois sans le prendre. Ton avis va me motiver.
  11. Personnellement je le trouve parfait dans le film (même s'il chante pas super bien) : il a un physique et une manière de se mouvoir qui va très bien avec son personnage
  12. J'étais totalement dedans jusqu'au tournant du film qui m'a saoulé. J'avais pas envie que ce soit ça le sujet du film. C'est le genre de film qui doit être très bien quand tu es critique car c'est suffisamment pas subtil pour que tu puisses voir des thématiques et avoir l'air intelligent. J'ai pas vraiment aimé, mais comme pour Holy Motors il y a plein d'images qui restent en tête. Et je pense que c'est un peu un
  13. Je relance de ça. Merci de toutes ces découvertes qu'il va me falloir un peu de temps à écouter
  14. Le deux est vraiment tout bon aussi dans mon souvenir.
  15. C'est vraiment pas mon préféré. Déjà, effectivement, presque toutes les cascades sont dans la bande annonce, sauf un truc vraiment extraordinairement débile impliquant Taj et Roman. Si vous pensiez que la série avait sauté par dessus le requin avec le sous-marin, attendez-vous à encore plus. Bizarrement, le film tente le grand écart entre ses origines et son point d'arrivée via le personnage du frère mouton noir exclu de la famille. L'histoire multiplie les flashbacks pour expliquer cela, et même si c'est assez convaincant sur pourquoi on n'a jamais entendu parler du frangin, elle ne l'est pas trop sur pourquoi il est devenu James Bond. L'idée de faire de Mr. Nobody la glue secrète de la famille Toretto, impliqué dans des tas de trucs (dans le prochain on apprendra que c'est lui qui a choisi Brian pour enquêter sur Dominic) est assez étrange. Et en même temps, on ne peut pas en vouloir à des gens qui ont envie de mettre Kurt Russell à toutes les sauces. Le casting est bizarrement resserré sur cet épisode. Charlize a deux scènes et semble peu concernée, pas de the rock, pas de Statham (ou presque) ni de Luke Evans, mais par contre un petit passage d'Helen Mirren toujours aussi cool. Un seul méchant d'importance, John Cena, qui joue toujours aussi mal, mais comme tout le monde joue hyper mal, (sauf peut être Michelle Rodriguez ? et encore) ça passe. Pas de side-kick façon Joe Taslim ou Tony Jaa. A peine un coucou des gars de Tokyo Drift, y compris Lil Bow Wow, et ça fait plaisir, même si j'ai pas très bien compris pourquoi ils font ce qu'ils font dans le film. Sur le fond, on sent la volonté de Justin Lin de revenir aux bases avec une grosse scène au début, une grosse scène à la fin, mais je ne sais pas pourquoi, cela m'a paru être un des épisodes les moins spectaculaires. Il y a vraiment un côté épisode de transition. A noter qu'il y a un vrai effort sur le scénario pour aboutir à quelque chose de totalement stupide. J'ai rarement vu quelque chose d'aussi peu logique. On n'est pas au niveau de white fire, mais franchement presque. A ce niveau, ça pourrait s'arrêter ou continuer à jamais, cela n'aurait pas trop d'importance, même si je sais que je continuerai à regarder jusqu'à ce que Vin Diesel soit vraiment trop vieux pour ces conneries.
×
×
  • Create New...