Jump to content

The day of love - Aleksandr Polynnikov - 1990


Jeremie
 Share

Recommended Posts

 

J'aurais voulu un rape & vengeance à la con comme l'hallucinant Mad Foxes, et puis finalement c'est assez chiant...

 

Les premières minutes mettent pourtant bien dans le bain : on assiste, effaré, à un montage alterné montrant des camions traversés violemment un désert, puis la campagne, et un defilé de mannequins sur fond de Jean Michel Jarre. Je vous assure, c'est choquant

Histoire de couvrir un trafic pas clair, un groupe de cinglés organisent le "Day of love", qui consiste donc à violer le maximum de filles histoire de brouiller les pistes et de bien faire chier la police. Manque de pot, l'une des victimes est une queen beauty qui sera vengé par son papa et son beau-papa.

 

C'est moche et c'est long, bien que parfois le film veut se donner des airs de clip assez amusant (on ne compte pas tous les standards FM 80's qui traversent le film, dont la Lambada ). Deux scènes à retenir : le fameux et assez glauque "Day of love", et l'exécution des vilains dans une usine grouillant de machines ne demandant qu'à brûler ou à sectionner des bras

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...