Jump to content

Grand Theft Auto : Vice City - Rockstar - 2002


Jeremie

Recommended Posts

 

Tiens j'avais envie d'y refaire un tour à Vice City. Oui ben j'aurais pas dû

 

Bon remettons le jeu dans son contexte quand même : GTA III avait surpris tout le monde, et Rockstar remet le couvert avec cette fois nettement plus d'assurance, et avec un succés attendu à la clef. L'opus précédent tient alors très mal la comparaison...

 

Au delà du gameplay amélioré sur de nombreux points (possibilité de graver des échelons, plus de folie, de sexe et de violence, intérieurs nombreux...), c'est surtout le cadre qui a donné à Vice City tout son aura : Rockstar nous fait voyager dans le temps en nous plaçant dans la décennie 80's, le tout dans un Miami fictif de rêve faisant du jeu l'adaptation officieuse et directe de Scarface (tornade de références à travers plusieurs personnages et décors), sans parler des œillades bien placées à Live & Die in L.A, L'impasse...

 

Loin de la grisaille de Liberty City on respire, on profite des belles motos, des plages et du sadisme outrancier qui fera gueuler plus d'un pays (l'utilisation ultra-bis de la tronçonneuse et du katana, tourvenis et autres hachoirs). Sans parler de la b.o, loin de la station radio hermétique de GTA III (bien qu'on pouvait y entendre la moitié de l'ost de Scarface), qui distribue en rafales un nombre considérable de véritables tubes de l'époque. Le bonheur absolu

 

Maintenant, j'avoue y avoir joué cet aprem et j'ai quand même bien flippé ma race tant le traitement graphique paraît absolument ATROCE de nos jours, avec des décors vides à souhait et un traitement des textures et des effets Vous me direz, c'est normal, le jeu a huit ans, mais bon merde quoi !

Je vais rester baser sur mes souvenirs, ce sera mieux comme ça

Link to comment
Share on other sites

×
×
  • Create New...