Jump to content

Un amour assassin - Paul Nicholas - 1983


Jeremie
 Share

Recommended Posts

 

Avant Esther, il y avait aussi...

 

Bon le schéma est simple : Julie brûle pour son père et déteste ma mère. En voulant sauver celle-ci d'une agression, elle l'a tue avec le fusil de son père. Situation délicieuse pour la gamine, enfin seule avec son père...jusqu'à que celui-ci trouve une nouvelle conquête (Sybil Danning, généreuse comme d'hab).

 

Ce n'est pas aussi bien que The naked Cage du même Nicholas, mais on s'en sent un peu ce même côté coup de poing sous la façade un peu terne. La passion de Julie pour son père n'a rien d'implicite, on l'a voit même s'imaginer son père en train de lui faire l'amour ce qui a le mérite au moins d'être franc du collier

La petite Isabelle Mejias est extra avec son petit côté Ellen Page avant l'heure, et il y a quelques retournements de situation bienvenus. Ce n'est pas aussi impressionnant que Night Warning dans le même genre (on va dire), mais c'est quand même très fréquentable.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...