Jump to content

Evil Train - Jeff Kwitny - 1989


Jeremie
 Share

Recommended Posts

 

La même année que Sonny Boy et La Morsure, Oliver Assonitis produit ce Evil Train aka Amok Train, d'abord distribué sous le titre de Beyond the door III. Sachant que le premier est un rip-off de L'exorciste et que le second est en réalité Shock : les démons de Minuit, on a vite fait de comprendre l'entourloupe...

 

Des étudiants en voyage en Yougoslavie se heurtent à un village de fanatiques qui tentent d'accomplir un rituel satanique. Le groupe s'enfuit et attrape une locomotive au vol, laissant tout de même deux blessés dans la nature. Mais l'engin est hélas contrôlé par des forces maléfiques...

 

Ce n'est pas très bon, et ce n'est une nouvelle incroyable, avouons le. Chose plus surprenante, ce n'est pas sans interêt et c'est surtout loin d'être nul ! On a en effet un schéma de slasher basique, avec un cast d'endives et un rythme à la ramasse, mais le tout dans une atmosphère et un cadre très inhabituels. Au fin fond des Balkans, à bord d'un train, le tout convoquant tout un folklore rural dès plus inquiétant : ce n'est pas banal. On oublie les copies VHS qui réduisent tous les efforts esthétiques car c'est vraiment bien shooté (l'une des marques d'Assonitis ?).

Et à défaut d'être passionnant, le film essaye quand même de se faire son Runaway Train façon Wicker Man, le tout entrecoupé de meurtres bien crado évoquant énormément Fulci (mention spéciale à la demoiselle s'arrachant la peau du visage ou du quidam sectionné en deux par un train). Pas dégeu.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...