Jump to content

Whispering Corridors - Ki-hyeong Park (1998)


Léo
 Share

Recommended Posts

 

La veille de la reprise des cours dans un lycée pour filles. Mrs Park, enseignante sur ses vieux jours, est perturbée par une découverte dans les Year Books de l’établissement. 1993, 1996, 1999... Mrs Park semble avoir mis le doigt sur un indice récurrent qui la terrifie ; elle appelle aussitôt une certaine Eun-Young pour lui annoncer que, pendant ces neuf dernières années, une dénommée Jin-Ju n’a jamais cessé d’être parmi eux.

 

Premier opus de la longue saga des Whispering Corridors. Celui-ci est un peu oublié, il faut dire que son excellente suite lui fait de l'ombre. Pourtant il mérite d'être (re)découvert !

 

Ici pas encore de romance lesbienne mais un beau drame social à peine camouflé en film d'horreur, critique acerbe du système scolaire sud-coréen : rivalité et compétition permanente, profs sadiques, harcèlement sexuel et moral, humiliations entres élèves...

Bon ça reste très soft hein. C'est pas non plus un WIP italien ! C'est même le contraire, on est pas dans le racoleur, tout est d'une grande justesse. L'ambiance y est froide et sinistre, le rythme lent, la mise en scène volontairement austère et la direction d'acteurs excellente : les élèves sont attachantes et le personnel du lycée détestable.

 

Après l'intrigue à base de fantôme et de suicides est assez complexe mais je n'ai pas vu venir la fin. Alors qu'en y repensant, ça coule de source.

 

Un film malin donc. Bien écrit, bien réalisé, lent, froid et pas franchement mainstream. Ce fut pourtant l'un des plus gros succès coréen de 98.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...