Jump to content

The tribe - Myroslav Slaboshpytskiy - 2014


Jeremie
 Share

Recommended Posts

 

Ukraine. Un jeune garçon arrive dans un institut pour sourds-muets. Dès le premier jour, il comprend que c'est la loi du plus fort qui règne : les plus âgés multiplient les rackets, les vols, les trafics et jouent les proxénètes avec les minettes les plus aguerries.

 

Remarqué au festival de Cannes (attention, grand prix Nespresso ), The tribe a tout du film choc de festival : un "concept", de la violence froide, des scènes qui s'étirent à n'en plus finir, un background sulfureux (le film est tourné dans une Ukraine sans doute à l'image du film)...on a tout.

Entièrement muet (aucun sous-titres, aucune musique), il faut accepter l’expérience, ultra-radicale, qui ne cherche jamais à se faire aimer. Il faut avouer que c'est assez fascinant (en particulier le fait de tout comprendre par la mise en scène), bien filmé, mais vraiment complaisant dans la lenteur (des longueurs qui n'ont rien à dire, juste pour l'esbroufe). On a droit évidemment à du sexe (joli 69) et de la violence (une fin hallucinante où

le héros tue tous ses rivaux avec des commodes

et une scène d'avortement en temps réel assez insoutenable). Mais tout aurait pu tenir en 1h30 facile...sauf que ça fait en 40 de plus.

 

On sent quand même que le real veut faire son Scum (même scénar, même décor, même approche) mais le film d'Alan Clarke reste encore très loin tout là haut.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...