Jump to content

La rançon de la gloire - Xavier Beauvois - 2015


DPG
 Share

Recommended Posts

Vevey, une petite ville au bord du lac Léman, 1977.

Tout juste sorti de prison, Eddy est accueilli par son ami Osman. Ils ont tous deux convenu d’un marché. Osman héberge Eddy, en échange de quoi celui-ci s’occupe de sa fille de sept ans, Samira, le temps que sa femme Noor subisse des examens à l’hôpital. Mais en cette veille de Noël, le manque d’argent se fait cruellement sentir. Aussi, lorsque la télévision annonce la mort du richissime comédien Charlie Chaplin, Eddy a une idée : subtiliser le cercueil de l’acteur et demander une rançon à la famille !

 

 

Un ennui profond. Voilà le sentiment qui m'habitait à la sortie de la séance du dernier Xavier Beauvois. Sur le papier, j'avais envie de croire à ce projet, un réal solide, un tandem d'acteurs complémentaires, un pitch intrigant, et j'espérais secrètement retrouver un ton de comédie dramatique dans la lignée de ce que le ciné italien 70's pouvait proposer par exemple.... Et ce fut la douche froide. On sourit à 2-3 reprises, mais c'est clairement plus un drame qu'une comédie. Mais c'est surtout chiant comme la mort ! Une progression ultra laborieuse, aucun rebondissement, un rythme aux abonnés absents, je peux vous dire que j'ai bien senti passer les 100 ou 110 minutes que dure le film. Les acteurs font ce qu'ils peuvent, la zik de Michel Legrand semble sortie d'un autre film, et on n'a jamais aucune idée de ce vers quoi Beauvois voulait aller. A la limite, on sauve la dimension sociale, la peinture d'une classe ultra populaire en détresse totale. Mais franchement, tout ça pour ça, un moyen métrage d'une demi-heure aurait amplement suffi... Pas détestable, mais clairement raté.

 

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...