Jump to content

Le Masque de la Mort Rouge - Roger Corman 1694


Lord Ruthven
 Share

Recommended Posts

 

En fait les adaptations de Poe par Corman, c'est un peu comme Tolkien par Jackson : on prend des textes de quelques pages pour faire des films d'1h30.

 

Le début évoque un peu Cocteau, puis se déroule une œuvre gothique à huis clos (ou presque) hanté par un Vincent Price égal truculent en Prince Prospero.

 

Quelques élans psychotroniques de bon aloi, la peinture décadente d'une certaine bougeoisie, de jolis décors, une belle nana en guise d'innocente victime recluse (Hazel Court ?), le Vincent Price Show et un épilogue kitsh où des Morts de toutes les couleurs (ouaip, comme les Bioman) tapent la discute après le boulot comme au bistrot du quartier...Corman dans ses œuvres.

 

C'était bien.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...