Jump to content

Carambolages - Marcel Bluwal - 1963


DPG

Recommended Posts

En cette année de triomphe de "Mad Max" et "Fast & Furious", prolongeons la thématique avec cet opus frenchy "Carambolages" ! Bon, je déconne, rien à voir. Le pitch :

 

Paul Martin (Brialy) est un jeune homme très ambitieux et prêt à tout pour obtenir ce qu'il désire, notamment professionnellement. Fiancé à Danielle, la fille d'un de ses chefs au travail, il attend son avancement avec impatience. Mais lorsque l'age de départ à la retraite est subitement repoussé de 5 ans, il va devoir trouver d'autres moyens de gravir plus vite les échelons !

 

Sorte de version "fun" du "Couperet" de Costa Gavras, ce "Carambolages" m'intriguait. Trouvé pas cher en BR, je me suis laissé tenter, et je dois dire que c'est quand même pas folichon... L'idée de départ est amusante, le cast est sympa comme tout, De Funes en patron, Brialy en petit jeune, Serrault en flic (et en roue libre), et d'autres gueules connues ici ou là. Ajoutons la présence d'Audiard aux dialogues, pour une histoire gentiment immorale (surtout pour l'époque) et on avait envie d'y croire. Malheureusement, les bonnes idées du film restent quand même le plus souvent à l'état embryonnaire... Ça se traine gentiment sur 1h28, en mettant bien trop de temps à démarrer, avant de bâcler le tout dans un pseudo délire un peu burlesque mais surtout un peu à l'ouest... Reste quelques répliques bien senties, du pur Audiard, quelques situations amusantes, une vision un peu désuète du monde de l'entreprise qui fait sourire, mais bon, le tout n'est pas un bon film, et il aurait fallu un réal un peu plus inspiré que Bluwal pour tirer parti de ce postulat de départ plutôt bien vu. Dommage, verre à moitié vide, à réserver aux complétistes de De Funes et / ou Audiard...

 

Link to comment
Share on other sites

×
×
  • Create New...