Jump to content

Toutes les couleurs du vice - Sergio Martino (1972)


Léo
 Share

Recommended Posts

Toutes_les_couleurs_du_vice.jpg

Traumatisée par le meurtre de sa mère, sauvagement assassinée sous ses yeux lorsqu'elle avait 5 ans, et sa fausse couche suite à un accident de voiture, Jane Harrison, jeune Londonienne, se sent seule, déprimée et pense qu'elle est folle. Elle est hantée par de terrifiants cauchemars où elle se fait persécuter par un homme au yeux bleus perçants.

 

Un Martino que je n'avais pas revu depuis fort longtemps, 2003 ou 2004 de mémoire, sur feu Cinéfaz. Mais il m'avait fait forte impression. Entre temps, j'ai découvert Polanski, et j'ai pu constater à quel point c'est un gros repompage de Rosemary's Baby à la sauce giallo !

 

Niveau originalité on repassera donc, mais peu importe, c'est pas forcément ce que j'attends du genre. En revanche la photo, les cadrages, le score de Bruno Nicolai... C'est tellement beau ! Et Edwige est sublime ! Susan Scott et Marina Malfatti ne sont pas en reste non plus. Côté casting masculin, ça fait le taf avec les récurrents du bis rital : George Hilton et Ivan Rassimov, un peu inexpressifs mais ça passe.

 

Tout cela fonctionne plutôt bien. Pas franchement dérangeant ou menaçant comme le Polanski mais belle ambiance mystérieuse psyché 70's, des meurtres efficaces à défaut d'être graphiques, de la fesse, du nichon et de très belles orgies sataniques, bien qu'assez drôles malgré elles !

 

La fin par contre est un peu en dessous, à multiplier les twists durant le dernier quart d'heure. Mais bon ça fait parti des codes du genre.

 

Je n'ai pas vu les autres giallis de Martino mais là c'est solide, efficace et techniquement irréprochable. Du tout bon !

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...