Aller au contenu

Saludos Hombre [Corri, uomo, corri] - Sergio Sollima - 1968


Messages recommandés

Ca sort avec un bouquin apparemment ?

 

Selon la Fnac : "Le Livre de 96 pages : L'univers du Western Spaghetti présenté par des spécialistes du genre à travers des photos, des affiches et des illustrations."

 

Autant on connait la qualité éditiorial de Seven Sept autant si c'est trop gnéraliste ça va servir à pas grand chose à titre d'exemple la bd qui accompagnait "Le dernier Face à Face" servait (un peu) à rien

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Autant on connait la qualité éditiorial de Seven Sept autant si c'est trop gnéraliste ça va servir à pas grand chose à titre d'exemple la bd qui accompagnait "Le dernier Face à Face" servait (un peu) à rien

 

C'est sortis dans une collection Dvd/Bd, c'est pour ca que ce n'était pas trop en rapport avec le film.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cool que ça sorte en France!

J'ai le DVD anglais et c'est vrai que sans atteindre Colorado/The big gundown/La resa dei conti qui voit apparaître pour la première fois le personnage de Cuchillo (aux côtés d'un excellent Lee Van Cleef), c'est un très bon western comme Sollima sait les faire (et il en a hélas fait si peu).

Dans le DVD anglais y'a en extras un docu des 60's sur le western italien où on voit à l'oeuvre Enzo G. Castellari, Sergio Corbucci et Sergio Sollima ainsi que quelques images du tournage d'Il était une fois la révolution de leone + un interview croisé très interessant de Sollima et Milian.

 

Pour revenir à Run Man Run/Corri uomo corri/Corre Cuchillo corre!, il est à noter la présence fracassante de la reine des péplums, j'ai nommé... Chela Alonso! Y'a aussi l'acteur de westerns US John Ireland (La rivière rouge,...) et le méconnu/oublié, Donal O'Brien. En outre, la chanson générique (en espagnol) est interprétée par Milian himself qui s'en sort très bien. Définitivement à voir, notamment pour la superbe poursuite dans la neige (en effet, à part dans "Le grand silence", la neige a peu été utilisée dans l'western italien, pourtant graphiquement ça le fait).

 

Pour la sortie de Faccia a faccia par Seven sept, effectivement le bouquin qui l'accompagne est assez sommaire, mais l'initiative est originale.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 14 years later...

En prison, Cuchillo rencontre Ramirez, un poète révolutionnaire avec qui il s'évade pour se rendre dans son village. Mais ce dernier est le seul à connaître l'emplacement d'un trésor que Reza, un bandit à la tête d'une bande de malfrats, convoite plus que tout. Avant de mourir, il tend à Cuchillo un journal, que celui-ci accepte mais qui lui vaut d'être poursuivi de toutes parts ...

 

Vu sur le dvd seven sept de 2007 qui est d'une qualité assez catastrophique, je sais pas si c'est l'habitude de la hd mais ouch, ca pique les yeux en 2021 une image pareille.

Ce n'est pas une édition avec la BD par contre.

J'aimerais vraiment le revoir dans de meilleures conditions parce que très trés bonne surprise.

De Sollima je ne connaissais en fait que Sandokan dont j'ai de vagues souvenirs de bambin à la tele, c'est dire ma maitrise du sujet :)

Le petit documentaire m'a vraiment donné envie de voir le reste

Pour le film, c'est drôle, très politique, action non stop, jolies filles et personnages quasi tous pourris, ça c'est du western

Le dvd ne rend vraiment pas hommage au film visuellement mais au vu des captures trouvées sur le net, ca a l'air très joli en plus.

J'avais peur d'un western un peu "mongolo" comme j'en ai vu tellement et ben pas du tout.

Ma femme qui par habitude se méfie des mes séances italiennes 😅 a beaucoup aimé aussi

! Corre Cuchillo , Viva la revolucion !

 

Modifié par Bast
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 weeks later...
×
×
  • Créer...