Jump to content

Le moustachu, Dominique Chaussois, 1987


Guillaume Tell
 Share

Recommended Posts

Critique des services secrets au ton léger, Le Moustachu ne vaut que pour le moustachu bien aimé qu'est Jean Rocherfort. Dans un registre peu habituel, il campe un capitaine que l'on tente de piéger. La scène de l'arrêt d'autoroute, sobre et quasi théâtrale par le dépouillement, donne le seul intérêt à ce film sans prétention rendu attachant par l'homme du titre. Capatini rigolote, Trintignant général demeuré assez amusant, Brialy fade.

 

Pas trouvé de jaquette VHS sur le net, celle du DVD j'ose même pas tellement elle est affreuse.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...