Jump to content

La Rancon de la Peur d'Umberto Lenzi (1974)


Stéphane
 Share

Recommended Posts

[i]Special Features: NoShame Films is proud to present ALMOST HUMAN for the first time on video in the U.S. in its original widescreen aspect ratio, digitally re-mastered from the original negative, uncut and uncensored, the only way it should be! For the first time on DVD in America. A brand new 16x9 digital master from the original negative in its original 2.35:1 theatrical aspect ratio. Like a Beast...Almost - interviews with director Umberto Lenzi, stars Ray Lovelock and Gino Santercole, writer Ernesto Gastaldi (37 Mins.). Milian Unleashed - exclusive interview with star Tomas Milian (15 Mins.). Original Italian theatrical Color, Mono, Closed Captioned[/i] [img]http://www.noshamefilms.com/dvd_img/almost%20human_large.jpg[/img]
Link to comment
Share on other sites

enfin une édition digne de ce gigantesque mollard! Un film suintant la vulgarité par tout les pores, un vrai chef d'oeuvre où Lenzi montre qu'il est bien l'un des plus grand réal bis du monde. Il faut le voir!!!!!
Link to comment
Share on other sites

Ce film est à chier. Il n'y a pas d'autres mots. Puant d'une idéologie droitière, mis en scène à la bite et au couteau avec des images entièrement repiquées (notamment les pursuites en bagnoles) à Milano Trema de Sergio Martino. Personnages baclés, Milian au pire de sa forme et cabotine à outrance. Le film ne pose aucune question (comme Milano Trema) mais assène des réponses unilatérales grosses comme des cablages de bateau. Il possède un rythme et une violence que le cinéma réclamait à cette époque là, où la surenchère était la seule arme commerciale permettant de se démarquer et der la télé et des autres polizieschi. Pour fanas de violence trashoïde. Moi j'ai du mal :?
Link to comment
Share on other sites

rooooo ...il pique une poursuite ... Faut le voir comme un film d'horreur bis. Cabotinage, violence gratuite etc ... le comparer à Milano Trema c'est déjà faire fausse route. Trema est un polar classique... Odia un gros mollard comme les autres films de Lenzi.
Link to comment
Share on other sites

Pour moi c comme un bronson jus Cannon. C'est idéologiquement puant. Et justifier l'auto-défense dans un package ignoble, laid et qui sent l'opération de récupération commerciale, ça me fout les boules. Lenzi a été capable de bien mieux. Cette violence vulgos, cemanque de scénario même batard le rabaisse au niveau de Castellari et ça c'est difficilement acceptable.
Link to comment
Share on other sites

Vive BRONSON !!!!! faut le voir au 2ème degré ... sinon justement je trouve que Lenzi aurait fait un film parfait siSilva avait butté Poubelle sans que celui çi tienne un flingue ... car là il est en légitime défense...
Link to comment
Share on other sites

C'est typiquement cette démagogie de vouloir justifier l'acte de meurtre accolée à une vengeance dite "du juste" que je trouve répréhensible. ce type d'action est justement tournée en ce sens : faire de l'sage du meurtre apparaisse comme logique. Même au deuxième degré, ça reste nauséabond. Et collé à un film aussi laidement mis en scène, c'est encore pire!
Link to comment
Share on other sites

ce serait nauséabond de tourner un final pareil à l'heure actuelle, mais l'époque et le contexte socio-politique dans lequel baignait l'Italie font que je pardonne aisément ces dérapages
Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...
Enfin ! Le film puant ? Je ne sais pas si l'on peut voir la chose comme ça, je dirais juste qu'il surfe sur un certain sensationnalisme propre au polar italien, un côté borderline qui, pour ma part, donne tout l'intérêt de ce genre de prods. Alors bien sûr certaines livraisons de l'époque témoignaient vraiment d'un certain malaise urbain ambiant (je pense à la trilogie de Castellari, hors Action immédiate et Cobra donc, voire à certains films de Carlo Lizzani), et Lenzi de poursuivre lui aussi dans la brèche avec cette perle brutale. Pour ma part, je jubile !
Link to comment
Share on other sites

[quote="Superwonderscope"]Cette violence vulgos, cemanque de scénario même batard le rabaisse au niveau de Castellari et ça c'est difficilement acceptable.[/quote] Ca c'est un coup bas, mais t'es plus crédible là, j'ai une armée de mannequins en mousse qui t'attendent pour te péter les dents.
Link to comment
Share on other sites

Avec Echec au gang cela à été ma première experience en terme de Polar Rital, et ça été une bonne baffe pour ma part. Un bon ptit film nerveu, couillu avec un Millian toujours en roue libre. Superbe.
Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...
 Share

×
×
  • Create New...