Jump to content

Douce nuit, sanglante nuit 4 - Brian Yuzna - 1990


Jeremie

Recommended Posts

 

Rare sont les sagas qui se rachètent (un peu) en fin de parcours : celle de Silent Night Deadly Night en est (le seul ?) l'exemple le plus flagrant !

On quitte les santa claus psychopathes cons comme des sapins pour deux volets parrainés par Papa Yuzna. Ils n'entretiennent aucun rapport entre eux, et encore moins avec le reste de la série...

 

Cette "Initiation" était prévue comme une suite/préquelle à Society : idée abandonnée, mais certains éléments liés au projet initial reste accrochés au résultat final. Une jolie journaliste se retrouve embrigadée malgré elle dans une confrérie de sorcières féministes qui vont lui en faire voir des vertes et des pas mûres.

Scénar faiblard mais des excés Yuzniens réjouissants : meurtre sauvage, apparition d'un cafard géant, rituel douteux à base de larve géante, transformation gluante...sans parler de la présence de Clint Howard, toujours aussi moche

Le spectre de Society va jusqu'à hanter une scène glauquissime à base d'éclairages agressifs et de rapports poisseux. Comme quoi...

 

Et Noël dans tout ça ? Ben il y a un mec tué avec un sapin

Link to comment
Share on other sites

×
×
  • Create New...