Jump to content

Lucas, l'homme derrière le mythe - Rafik Djoumi (2005)


Dragonball

Recommended Posts

 

Le bouquin étant actuellement dispo pour seulement 5 euros de certaines librairies "Mona Lisait" et étant donné qu'il me semblait idéal pour patienter dans le RER, j'en ai donc fait l'acquisition !

 

Et c'est un très bonne surprise, même si Rafik Djoumi consacre quasiment 80% de son bouqin à la période prè "Star Wars", les 2 suites, puis les 3 préquelles tardives étant un peu expédié à la va vite, de même que les déboires de George Lucas en tant que producteurs sur certains films comme "Howard the Duck". En tout cas, j'aurais quand même appris que ce truc avait coutés plus de 30 millions de dollars, soit bien plus que "Star Wars" et même "L'empire contre attaque" !

 

Sinon, ce que j'ai beaucoup apprécié dans le livre, c'est surtout la peinture assez touchante de tosu ces jeunes réalisateurs dont beaucoup allaient marqué le cinéma de leur empreinte, une peinture ou on retrouve d'ailleurs assez curieusement parfois les même relations entre ces jeunes cinéaste que celles qu'ils auront plus tard de manière individuelle par rapport au publique ou à certaine partie de celui ci.

 

A côté d'un Lucas effacé et parfois limite autiste, on trouve donc un Francis Ford Coppola extravagantet rusé, un Brian De Palma cynique et un Spielberg mépriisé par les autres de la bande et limite pris pour un neuneu, du moins au début !

 

C'est aussi assez marrant de lire les description des scèance de travail, une foule de monde se croisant ne pré production, voir lors du tournage de certaines scènes, sans que leurs noms soient forcément crédité à la fin. Bref, des collègues de travail ayant pour nom Spielberg ou Coppolla, et venant donner un petit coup de main. A ce propos, je ne savais pas que Lucas avait été associé à "Apocalypse Now" lorsque celui ci était encore à l'état de projet.

 

Marrant aussi de voir tous ces réals multimillionnaire travailler tranquillement dans es studios côte à côte comme des ouvriés dans une grande usine. (Le passage ou l'équipe de Lucas gueule parce que Kubrick monopolise certains plateaux, ou encore le passage ou la soeur de celui ci se retrouve sur le tournage du premier Indiana Jones !)

 

Bref, un bon petit livre, très informatif et très sympa, sur George Lucas évidement, mais aussi sur tout un pan du Hollywood des années 70 !

Link to comment
Share on other sites

  • 7 months later...
×
×
  • Create New...