Aller au contenu

Igor Sandman

Members
  • Compteur de contenus

    298
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

0 Neutral

À propos de Igor Sandman

  • Rang
    Bruno Mattei

Converted

  1. La fusillade interminable dans Kowloon est hallucinante. J'ai rien retenu de l'histoire non plus, mais ça poutre y a pas à dire. La scène chez les mexicains est belle aussi dans son genre. J'adore!
  2. J'ai vu hier soir et j'ai adoré! En gros, c'est ses court-métrages en puissance 12000 >.> Les 15 dernières minutes sont tout simplement incroyables, tetra vaal aux stéroïdes. Le mecha est super bien foutu et les scènes d'actions bien pensées. C'est magnifique. Je regrette de l'avoir vu en VF, je vais devoir attendre le dividi pour la VO. Ca m'a semblé très bavard, mais les doublages sur du docu, c'est un peu foireux. Par contre, les insultes en rafalle que lance le Wikus m'ont fait marrer d'un bout à l'autre. Ca défoule Enfin bref, une super découverte pour moi. Vivement la sortie dvd
  3. Je l'ai vu hier et je n'ai pas vraiment aimé ._. J'aime beaucoup Michel Hommme, mais là non... Le mélange de 30's et de l'esthétique Julie Lescaut jure beaucoup trop à mon goût. Je n'ai pas réussi à entrer dans le film. J'ai luté d'un bout à l'autre pour m'y intéresser, mais il y a toujours un éclairage foireux, un lens flare video, un grand angle crasseux pour m'en empêcher. Pas une seconde je ne me suis senti emporté dans les années 30. Les seules choses positives que j'en retire, c'est l'intenssité des fusillades et le personnage de l'agent au cheveux blancs (sais pus son nom tiens ). Un
  4. Je suis ses court-métrages avec avidité depuis des années. Sa video avec le robot de la police m'avait laissé sur le cul à l'époque. Je suis surpris d'apprendre que ça verse moins dans le social que le court-métrage dont il est inspiré, mais c'est peut-être pas si mal. J'attends District 9 avec impatience. Il sort le 30 septembre ici, ce sera vite
  5. Perso je ne sais pas trop quoi pensser. A force de tirer sur la ficelle, ils vont bien finir par ruiner la franchise. J'ai adoré le premier, mais déjà le 2 et le 3 étaient un cran en dessous selon moi. (Par contre j'ai préféré le 3 au 2) Le fait que Verbinski se barre m'inquiète un peu Heureusement, les scénaristes et Jeannot Depp sont toujours là!
  6. C'est plutôt une bonne nouvelle. Je suis sûr que Nispel fera du bon boulot. Par contre, je serai probablement un poil déçu par le manque de fidélité au nouvelles. C'était déjà le cas du film de Milius qui était pourtant plutôt fidèle. A mon goût, il lui manquait quand même la magie, l'étrangeté et l'exotisme des nouvelles de Howard, puis ce côté guerrier solitaire face à la nature et au surnaturel. Milius a approché Conan de manière plus historique et au vu de l'interview, Nispel semble parti dans la même direction. Je suis tout de même impatient!
  7. Perso, c'est mon préféré de Romero, un poil devant Dawn of the Dead. L'esthétique crade et les rapports humains nihilistes me font oublier les côtés cheap pré-cités. J'adore
  8. Oui ça tire en longueur. A chaque fois que tu crois que c'est fini... Ben c'est pas fini.
  9. Je viens de voir ça et j'ai plutôt bien aimé. Joong-Ho, un ancien flic devenu proxénet voit ses filles disparaître les une après les autres jusqu'au jour où il remarque qu'elles ont toutes eue le même client avant leur disparition. Tout ce qu'il sait de cet homme, c'est son numéro de téléphone. Lorsque Mi-Jin est contactée par le client, Joong-Ho décide de le traquer. Immerssif par son style documlentaire, Chaser nous mène dans les rue sales de la ville à la pousuite d'un détraqué qui file entre les mailles d'une justice désorganisée et laxiste. On ne peut s'empêcher de penser à Memories o
  10. J'adore ce film. J'aime l'humour, le côté bourrin, la musique, Sharon Stone, les décors, la manière dont la techniologie est mise en scène, la photographie et la femme aux trois nibards
  11. Pour ma part, j'ai trouvé ça con à souhait. je comprend qu'on puisse aimer, parce que c'est bien décomplexé. Mais perso, je n'accroche pas à cette tendance récente à faire de l'exagération et de la surenchère le moteur d'un film. Ca me laisse l'impression qu'un gamin de 12 ans a écrit le scénario. Cette succession de scènes improbables me fatigue au bout de vingt minutes. Bref, pas aimé
  12. Je me réjoui de la sortie des galettes! D'habitude, les films de super héros me touchent une couille sans faire bouger l'autre, mais là, j'avais les yeux rivés à l'écran d'un bout à l'autre. Magnifique.
×
×
  • Créer...