Jump to content

Sette scialli di seta gialla - Sergio Pastore (1972)


riton
 Share

Recommended Posts

 

Un musicien aveugle (Anthony Steffen) est le témoin d'une conversation étrange dans un bar alors qu'il attend sa bonne amie. Cette dernière ne tarde pas à périr dans d'étranges circonstances, puis les maccabs s'accumulent (surtout des filles), le héros mème l'enquête...

 

L'originalité n'est assurément pas le point fort de ce giallo, et on peut même affirmer qu'il accumule les poncifs scénaristiques et visuels. Ce qui n'en fait pas un film particulièrement déplaisant à vrai dire, et certains passages sont même bien réussis. D'autres le sont moins, et entre autres le caméraman aurait pu s'abstenir de tenter un ou deux effets ratés à base de masturbation de bague de zoom.

 

Le tout se laisse suivre agréablement, et on admettra tout de meme une spécificité de cette histoire de châles dans la gestion des scènes sanglantes... je n'en dis pas plus histoire de ne pas gâcher au spectateur une des rares surprises que recèle le film.

 

La copie visionnée présente un ratio incorrect de 1,85 alors qu'originalement c'est du 2,35.

 

Pas mal pour le giallophile en manque.

Link to comment
Share on other sites

je fais un petit lien d'une critique (légèrement orientée!) faite en son temps par Bibi.

 

http://www.media-g.net/detail.php?id=0QBVTDJPYB

 

A noter toutefois que le film est un(e)

 

a/copie

b/plagiat

c/hommage (mais là j'y crois pas trop)

 

du film A 23 Pas du Mystère d'Henry Hathaway avec Van Johnson (maaaaagnifique CinemaScope de 1955)

 

et que le film sur lequel Antony Steffen travaille la musique est Le Venin de la Peur de Fulci.

Link to comment
Share on other sites

  • 7 years later...
 Share

×
×
  • Create New...