Jump to content

Poulet aux Prunes (2011) Marjane Satrapi & Vincent Paronnaud


Jeremie
 Share

Recommended Posts

 

Comme quoi, le cinéma français sait surprendre ces derniers temps...

 

Téhéran, fin des années 50 : un violoniste virtuose, Nassan Ali, voit son épouse excédée lui briser son instrument fétiche. Ne retrouvant plus le plaisir de jouer, quelque soit la qualité du violon qu'il tient entre ses mains, il décide de se laisser mourir...

 

Les dessinateurs/réalisateurs sont décidément en vogue, et force est de constater que les résultats détonnent pas mal : pourtant Poulet aux Prunes n'a pourtant rien de bien original à la base, sorte de mélo coulé dans un moule fantasmagorique à la manière des contes, comme Jeunet l'a déjà fait autrefois. Pourtant, le but est atteint : c'est vraiment très beau (trompe-l'oeil, carton-pâte, animation...), drôlement bien rythmé, le tout servi par un bon équilibre dans le tragi-comique. Quelques réserves sur le double-rôle de Djamel (en magicien puis en sage mystique : vous y croyez vous ?) : par contre Edouard Baer dans le rôle de l'ange de la mort, c'est quelque chose

 

Très joli film donc, et assez désespéré si vous avez la larme à l'oeil : perso, ça m'a foutu un cafard absolu

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...