Jump to content

Moi, fleur bleue - Eric Le Hung (1977)


Nice Panda

Recommended Posts

 

Routier chômeur et incorrigible coureur de jupons, Max est accompagné de son fidèle ami, Isidore, jeune détective privé mâtiné poète. Ensemble, ils font la rencontre d'une cover-girl, "Blé des Champs" et de sa jeune soeur, "Fleur Bleue". Excédée autant par l'idylle qu'elle a nouée avec Isidore que par l'école, cette dernière fugue. Tous se mettent alors en quête de Fleur Bleue.

 

Le sujet sur les films qui ont terrfié m'a immédiatement fait penser à celui-ci car je crois (mais sans être certain à 100%) que c'est dans celui-ci que se trouve l'une des scènes qui ont traumatisé le jeune innocent et naïf que j'étais alors : une Jodie Foster pré-pubère réclamant de la bite auprès d'un gars plus âgé (Jean Yanne ?) après avoir vu une autre fille (sa soeur ?) se faire allégrement harponner par ledit gars.

 

Si une âme charitable (et maso : mais c'est pas les pervers qui manquent ici) peut aider...

Link to comment
Share on other sites

La bande-annonce était un incontournable de l'absurde séance de Nantes à son commencement, et j'ai depuis ce temps rêvé de voir ce film : Jean Yanne et ses chiens Sodome et Gomorhe. Jodie Foster, son acné et ses petits kilos en trop. Bernard Giraudau en classe internationale. Des jeans pattes d'éléphant en veux-tu en voilà. Et un petit "cueillez dès à présent, les fleurs de la vie" en conclusion de la bande-annonce prononcée par la voie frêle de Jodie...

 

Que du rêve.

Link to comment
Share on other sites

×
×
  • Create New...