Jump to content

The Brides of Dracula - 1960 - Hammer - Terence Fisher


Bast
 Share

Recommended Posts

The Brides of Dracula

Terence Fisher - 1960

version coffret universal Hammer

 

L'histoire :

Le Baron Meinster est retenu dans le château familial par sa mère qui lui fournit des victimes afin d'assurer sa survie.

Elle le déteste pour avoir réduit sa vie à néant, tout en lui permettant de survivre. Une jeune institutrice française, attirée par la baronne

pour la sacrifier libère le Baron ne sachant pas qu'il est en fait un vampire.

 

Donc enfin vu ce Brides of Dracula qui manquait encore a mon palmares Hammer.

Et trés satisfait. Je revient pas sur le coffret qui est absolumment génial pour son prix malgré un recadrage plus ou moins notable (ce dernier a l'air touché ausssi).

L'image est excellente, par contre j'ai noté des gresillements a deux trois reprises dans la musique mais broutilles que tout cela.

 

Malgré le titre, et la présence de Van Helsing, point de Dracula dans ce film.

C'est le deuxième film de Vampire de la Hammer et Dracula est bien mort dans le premier. C Lee refuse pour l'instant de reprendre le role et n'est pas présent non plus. Il s'agit ici du Baron Meinster, un jeune disciple de Dracula.

L'histoire est assez classique (libération du monstre par une jeune innocente séduite) mais avec un angle plutot intérressant meme si pas assez traité, la mère du baron maintenant son fils vampire enfermé depuis plusieurs années et lui fournissant les demoiselles necessaire tout en menant la famille a sa déchéance et a l'isolement. On comprend la souffrance et la haine qu'a la mere pour son fils et ca aurait été interressant d'en voir plus. La baronne ( Martita Hunt) est vraiment excellente.

Le vampire est joué par David Peel, un brushing un peu trop présent au début mais en fait il s'avère parfait.

Yvonne Monlaur joue Marianne, et un peu avec ses pieds il faut bien l'avouer. Je ne sais pas si c'est l'accent Français trés présent.

Autre personnage trés bon, la domestique Greta ( Freda Jackson; pas trouvé de photos) qui s'est chargée du fils Vampire durant ses années d'enfermement et qui fait également regretter de ne pas en apprendre plus sur ce passage.

Et enfin, y'a ce bon vieux Peter Cushing qui nous livre encore une fois un Van Helsing impéccable jeune et bondissant, balançant des beignes à tout va et s'auto exorcisant au fer rouge,

"ouaouch.

On est pas chez Sommers non plus hein

J'aime beaucoup le tandem Lee/Cushing mais il faut avouer que ça déménage un peu plus quand le vampire fait autre chose que ses gros yeux rouges. La confrontation finale est mouvementée et frise le gore.

 

On retrouve donc tout ce qui fait la bonne recette Hammer et qui malgré un scénar et des persos ultra rabachés par la suite, m'enchantent à chaque découverte. Des décors et des lumières gothiques a souhaits, des seconds roles "à gueule", des regards lourds, et de jolies innocentes (bien que j'ai vu des innocentes plus jolies que Yvonne Monlaur, me faisant penser ici un peu à Bardot d'ailleurs). Le film est visuellement ultra sage, ya bien sur de "l'innocente en chemise de nuit courant dans les couloirs" mais avec moults volants. Les épaules dénudées et les décolletés "Hammersques" appraitront plus tard.

 

Rien trouvé ici ou sur DD , les images provienent de http://www.hammerfilms.com/vaults/horror/1961_d_brides.html

tout un dossier sur le film, mais en anglais.

Ce coffret Hammer/Universal, mangez en !

 

 

Link to comment
Share on other sites

En ce qui concerne Yvonne Monlaur, comme on dit, des goûts et des couleurs...

Juste un souvenir qui me revient. C'était il y a bien longtemps, dans un cinéma aujourd'hui disparu d'Aubervilliers, le "Family". Public de tous âges. On passe "L'empreinte du Dragon rouge", avec Christopher Lee et... Yvonne Monlaur, justement. Elle apparaît dans une robe rouge ultra-moulante. Sifflements admiratifs et cris d'enthousiasme dans la salle... Apparemment, la belle Yvonne n'avait pas que des détracteurs !

 

Quant à Freda Jackson, et Martita Hunt, bien entendu, ce sont avant tout de fabuleuses actrices. La première partagea aussi la vedette avec Boris Karloff dans "Le messager du Diable", et on la vit aussi dans "La vallée de Gwangi" (pour ne parler que de ses films fantastiques). La seconde, outre "Les espions" d'Henri-Georges Clouzot, reste à jamais la vieille femme cloîtrée dans son somptueux et poussiéreux appartement, dans lequel elle finira brûlée vive, dans le magnifique "Les grandes espérances" de David Lean, d'après Charles Dickens. Si le cinéma d'horreur britannique a atteint peu à peu une telle réputation, c'est non seulement grâce à des "spécialistes" comme Peter Cushing ou Christopher Lee, mais aussi à l'excellence des "seconds rôles", toujours choisis parmi des acteurs chevronnés qui étaient déjà des piliers du cinéma anglais non-fantastique...

Link to comment
Share on other sites

non mais elle est pas hideuse non plus la Monlaur, hein , juste que certaines scream queens m'ont plus "émus".

Bien d'accord pour les seconds roles, pour "Brides", j'aime beaucoup le second role du médecin qui assiste Cushing par exemple ou le couple d'aubergistes.

 

Pis ce soir, je me fait "Curse of the Werewolf" .

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

Je me permets juste de remonter ce thread car je viens de m'apercevoir que je suis voisin avec Yvonne Monlaur.

 

 

Voilà, désolé pour cette intervention inutile mais sinon j'adore ce film et j'espère bien le revoir sur grand écran.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...
 Share

×
×
  • Create New...