Jump to content

La Nuit Excentrique au Grand REX le 12 septembre.


Cyril

Recommended Posts

 

C’est l’événement dont tout le monde parle évidemment…

 

La Nuit Excentrique 2015 se déroulera le samedi 12 septembre de 20 h à l’aube blême et quitte les locaux de la Cinémathèque Française (ils sont toujours partenaires de cette affaire pas d’inquiétude) pour investir rien moins que le Grand Rex l’une des plus mythique salle parisienne.

 

Et oui, la mode cinématographique étant au reboot alors,  après James Bond, Robocop ou Terminator, c’est la Nuit Excentrique pour son onzième opus qui subit ce relooking extrême:  Bigger Better Crazier !

 

Evidemment on garde les fondamentaux: 4 films, les indispensables cuts excentriques estampillés Nanarland, des bandes annonces à foison, des quizz … Mais aussi  tout un tas de surprises ! Profitant de sa nouvelle salle, la Nuit Excentrique vous prépare quelques nouveautés qui devraient rendre la fête encore plus belle

Et le programme alors ?

 

Il a été savamment distillé sur Facebook aujourd’hui alors pour les retardataires et autres allergiques aux réseaux sociaux voici ce qui vous attend et attention c’est du lourd !

 

Mad Foxes

Paul Grau – 1981 – Espagne/Suisse – 77 min

 

 

Hal et sa petite amie se font sauvagement agresser au détour d’une boite de nuit par une bande de bikers nazis. Elle se fait violer, et lui se fait sauvagement castagner. Pas content, Hal prépare une terrible vengeance en rameutant des amis du club de karaté. Un mauvais goût particulièrement non subtil émane de cette production Erwin Dietrich, le « Roger Corman de Zurich ». Le film ne lésine pas sur le sexe et la violence, tous deux gratuits bien sûr, mais aussi sur le kickboxing naturiste, une pratique à peu près inédite. Emmenée par une joyeuse bande de nazis moustachus, cette véritable rareté produite en Suisse et tournée en Espagne, sera exhumée pour la première fois dans une salle parisienne pour la Nuit Excentrique.

 

Miami Connection

Richard Park & Y.K. Kim – 1987 – États-Unis – 83 min – VF

 

 

Un groupe d’amis qui jouent de la musique et font du tae kwon do, les Dragon Sound, sont aux prises avec un gang de motards engagé par un groupe concurrent qu’ils ont évincé de la boite de nuit locale. Après avoir savaté les motards, les joyeux compagnons vont se retrouver dans la ligne de mire d’un clan ninja qui trafiquait de la drogue avec les bikers… Comment imaginer une Nuit Excentrique sans ninjas ?! C’est impensable. Cette fois, les guerriers de l’ombre viennent des Etats-Unis, et plus précisément des années 80. Le film mélange donc musiciens hard-rock FM trop coolos, bikers et ninjas dans un déluge de combats d’art martiaux approximatifs et de surjeu systématique. Miami Connection c’est la folie et la générosité comme seul le cinoche d’exploitation américain des insouciantes années 80 pouvaient nous offrir.

 

Troll 2,

Claudio Fragasso 1990, Etats-Unis / Italie – VF

 

 

La famille Waits…Une famille comme il en existe des millions : un papa à l’air benêt, une mère qui ne voit jamais le danger venir même quand ses enfants hurlent, une sœur un peu libidineuse et un jeune enfant qui, grâce aux avertissements de son grand-père décédé qui lui apparaît en vision, sait que le village est la proie d’un mal étrange… celui d’être au centre d’un scénario d’un des pires films d’horreur de l’Histoire du cinéma. Réalisé en 1990 par Claudio Fragasso (producteur de Virus cannibale et des Rats de Manhattan, excusez du peu ! ) Troll 2 n’est pas seulement l’un des derniers rejetons du bis italien, il en est pratiquement l’épitomé, un testament pour les masses de ce que fut une certaine frange du cinéma européen des années 70 et 80. Considéré comme l’un des pires nanars d’horreur, le film tourné aux Etats-Unis parvient aujourd’hui à remplir les salles américaines dans une ambiance de folie, grâce à son statut de « Best worst movie ». C’est d’ailleurs sous ce titre de « Best Worst Movie » qu’un documentaire en forme d’hommage lui est consacré en 2010, assurant sa consécration de film culte vingt ans après sa sortie.

 

Les Nouveaux Barbares

Enzo G. Castellari 1982 Italie – VF

 

 

2019 la guerre mondiale nucléaire est terminée. Seuls quelques survivants errent dans ce monde dévasté. Les méchants Templars, dirigés par One, leur gourou, n’ont qu’un but : exterminer tous les humains encore vivants. Scorpion, le héros va tout faire pour en sauver le maximum. Il sera aidé par le mysterieux Nadir (Fred Williamson). Oubliez Mad Max, et découvrez Les Nouveaux Barbares, l’un des plus beaux fleurons du Post Nuke transalpin. Tourné en 1982 dans les magnifiques carrières italiennes, le film regorge de moments de bravoures. Mais c’est aussi dans son esthétique qu’il distille son charme vénéneux : Ici on customise des voiturettes de golf, on ose les brushings les plus audacieux, les épaulettes démesurées, et on se canarde à coup de fusils lasers bruités par des buzzers. Porté par une solide bande d’acteurs épaulée par une armée de mannequins en mousses, Les Nouveaux Barbares est un véritable classique.

 

 

Rappelons que vous pouvez réserver vos places directement sur le site du Grand Rex.

Link to comment
Share on other sites

J'ai ma place.

En plus ça tombe en même temps que l'EF et ça c'est cool, en tant que provinciale ça me permet d'assister aux deux événements au moindre coût

Faut juste espérer que la prog du 12 au soir à l'EF soit pas démentielle parce que sinon ça va faire mal de devoir choisir.

Link to comment
Share on other sites

×
×
  • Create New...