Jump to content

Highwaymen - Robert Harmon (2003)


Cyril

Recommended Posts

 

Syno:

La peur règne sur les routes depuis que Fargo, un tueur psychotique en série, s'en prend à de jeunes femmes en se servant de son El Dorado 72 comme de la pire des armes. Rennie, dont la femme fut l'une de ses victimes, est sur ses traces. Il va unir ses forces à celles de Molly, la seule qui lui ait survécu. Ensemble, ils vont s'attaquer à ce monstre sur son propre terrain.

Entre Fargo et ses deux poursuivants, le duel est à la fois mécanique et psychologique. Rennie doit comprendre l'intime façon de penser de Fargo pour avoir une chance de le prendre de vitesse

 

J'attendais beaucoup de ce film après avoir découvert le très performant Trailer sur un Z1, Fab m'ayant convaincu peut après que le film était vraiment bon.

 

Je suis carrément déçu de ce que j'ai vu, le film a de très nombreuses qualités mais tout est plombé par un scénario complètement con.

 

En fait tout le début de l'histoire fonctionne à merveille, c'est qu'a partir du moment ou l'identité du conducteur fantôme est dévoilée que le film devient complètement débile et peine à se finir dans une platitude décevante.

 

Reste des acteurs plutôt bof, une mise en scène sage mais efficace et surtout une photo à pleurer de bonheur tellement certains paysages sont tout simplement magnifiés par un scope et un étalonnage grandiose, on a l’impression de voir des toiles de maîtres.

 

Le score de Mark Isham est l'autre grande réussite du film, rien que pour ça je ne regrette pas la découverte de ce injustement loupé dernier film de Harmon.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
  • 2 years later...
  • 3 years later...

Quelle jolie surprise. Une série B qui démarre (ah ah) super bien pour avoir une grosse panne au milieux qui plombe toute la fin du film. Le personnage de l'inspecteur des accidents ne serre pas à grand chose sauf pour le dernier plan et encore.

 

Pendant tout le début, j'avais la banane. Économie de dialogue (voire pas du tout), photo sublime, des plans de coupe très jolies qui renforcent le contraste nature versus machine. Et dès que nous sommes en ville, idem plan de l’environnement urbain magnifié par une réalisation propre et classe.

 

Ce qui m'ennuie le plus c'est toutes les explications sur les motivations, le passé du tueur,...etc

 

Puis le thème est très sympa, bien avant boulevard de la mort de Tarantino, ce tueur en série rapiécé de métal n'est pas si ridicule que ça.

 

Une bonne série B

Link to comment
Share on other sites

×
×
  • Create New...