Jump to content

Billy ze kick - Gérard Mordillat - 1986


Guillaume Tell
 Share

Recommended Posts

 

Une enquête pas comme les autres dans un monde qui n'est pas sans rappeler celui de Zazie dans le métro de Raymond Queneau. L'affreuse banlieue bétonnée et inhumaine est agitée par une foule de personnages aussi déroutants les uns que les autres. Perrin inspecteur peu hardi, Zabou chanteuse allumeuse et leur fille Zulie-Berthe forme le trio de base de ces aventures. Expérimentation constante, Mordillat joue tout autant sur les images, couleurs infernales, lignes géométriques, plans tarabiscotés, que sur les sons, musique minimaliste, chansonnettes, voix zozottantes. Véritable festival pour mirettes en mal de surprises, Billy ze Kick vaut le détour. Ce film discret m'avait plu il y vingt ans. Nouvel essai, j'aime toujours autant.

Link to comment
Share on other sites

J'en ai vraiment un souvenir assez bizarre de ce film... je serai très curieux de le revoir. Vautrin tout de même!

Je pense rétrospectivement que c'était assez raté dans sa tentative de coller au cul de l'esthétique néon-fluo-Besson de l'époque, le ciné mode à la Beinex tout ça. D'ailleurs Mordillat la compris je pense... en tant que plasticien c'était pas ça... il est reparti faire des films en noir et blanc avec Sami Frey, histoire d'expier et conquérir les verbeux.

Reste qu'aujourd'hui cela doit constituer un p'tit objet de l'époque, rien que pour ca je veux le revoir.

Les avis définitifs son trop ennuyeux.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...