Jump to content

Cleopatra Jones and the Casino of Gold - Charles Bail (1975)


Melvin X
 Share

Recommended Posts

Cleopatra Jones and the Casino of Gold

Charles Bail - 1975

 

 

=>Cleo est de retour. Elle arrive à hong Kong pour sauver les frères Johson, ses camarades pratiquant le kung-fu afro . Elle se retrouve aux prises avec les sbires de la machiévélique et lesbienne patronne du casino d'or : Bianca "Dragon" Javin, qui retient prisonniers les frères Johnson. Notre Cleo est aidé, à son insue, par son alter-ego asiatique, la belle Mi Ling Fong et ses poignards brodés de rouge. Bastons et casacades au rendez-vous !

 

Pour ce deuxième opus, coproduit par Warner et la ShawBrother, on quitte les décors urbains du premier volet pour s'enfoncer dans Hong-Kong et ses marchés, ses places bondées, ses ruelles étroites et ses ninjas par milliers

L'abandon d'un décor urbain est assez sympthomatique du film : le casting et le soundtrack sont beaucoup moins blax' que pour le film précédent. Mais, à part ça, on passe un bon moment avec ce film qui alterne action, humour bon enfant et tout de même un certain esprit "black and proud".

 

Coté casting, on retrouve Albert Popwell et Caro Kenyatta, seuls rescapés du film original, à qui le scénar donne une plus grande importance. Il y a aussi à signaler Stella Stevens (que l'on voit aussi dans Slaughter de Jack Starett) qui incarne la sempiternelle méchante lesbienne

Link to comment
Share on other sites

C'est très excitant sur le papier, mais c'est plutôt gonflant à regarder. Ca manque cruellement de rebondissement et seuls les chapeaux de madame parviennent à nous capter notre intérêt sur l'intégralité du métrage.
Oui, assez d'accord...

Autant je défens le premier volet, autant cette séquelle et complètement en deça.

Bon la dernière scène de baston générale, qui dure 20 minutes, m'a quand même ravi, mais c'est un peu longuet pour arriver jusque là

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...