Jump to content

Un Homme dans la Foule - Elia Kazan (1957)


Florent
 Share

Recommended Posts

 

Misères et splendeurs d'un vagabond sélectionné pour une émission de télévision où il fait merveille. Devant un tel succès, "Lonesome" Rhodes est vite courtisé par toutes les chaines de télévision et devient un animateur vedette jusqu'au jour où il doit preparer l'élection du sénateur Fuller. Marcia, à l'origine de son ascension fulgurante, effrayée par son cynisme, rétablit le son au moment ou Lonesome, se croyant hors d'antenne, dit tout ce qu'il pense de tout le monde.

 

C’est con les préjugés. On ne sait pas comment ça vient, mais ça résiste longtemps. J’ai toujours cru qu’ Elia Kazan était un honnête réalisateur de studio dont les films auraient peu de chance de me séduire. Et pourtant…

 

Après la découverte d’un Tramway nommé désire, je me disais que la réussite du film reposait avant tout sur le talent de Tennessee Williams. Le plaisir que m’a procuré Baby Doll (une nouvelle adaptation de Williams) m’entraîne à découvrir ce réalisateur à l’histoire des plus intéressante (pendant la chasse aux sorcières il a balancé des noms de personnes d’Hollywood ayant des amitiés ou des affinités communistes).

 

Je vous encourage vivement de découvrir ce Face in the Crowd. Pendant une heure on est séduit, on rigole, on tape du pied tellement c’est entraînant et rondement mené et dans la dernière partie on perd petit à petit le sourire…mais je préfère ne rien dire de plus…

 

A voir absolument un coup de poing dans les dents et un gros coup de pied dans le ventre.

 

Un pamphlet sur le pouvoir des Médias en général et de la télévision en particulier.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...