Jump to content

Mishima - Paul Schrader - 1985


Jeremie
 Share

Recommended Posts

 

Vie et mort de l'écrivain Yukio Mishima à travers différentes scènettes, dont la plupart sont des adaptations (plus ou moins autobiographiques) de ses romans.

Faut-il connaître l'oeuvre du monsieur à la base ? Il y a des chances me dira t-on. Mais l'essentiel n'est t-il pas d'intéresser également l'inculte ?

 

En tout cas, ça va sur genre quarante minutes et puis j'ai totalement décroché, tant l'univers de l'auteur m'a déconcerté, mélange de narcissisme (homosexualité plus ou moins refoulé, culte du corps...), de nationalisme (grande défense des traditions et un suicide par seppuku !) et de poésie. On est pas loin du "Pasolini nippon" j'ai l'impression par instant...

Schrader y met les formes, jouant sur des tableaux baroques parfois d'une grande beauté, parfois carrément énervants. La musique de Philip Glass est sans doute ce que je retiendrais le plus du film, elle transpire une magie sans équivalence.

Mouais pour le reste.

Link to comment
Share on other sites

  • 7 months later...
 Share

×
×
  • Create New...