Jump to content

Tomfincher

Membre ZoneBis
  • Posts

    7,206
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Tomfincher

  1. C'est clair. Edgar Wright, c'est vraiment parmi ce qu'il y a de plus intéressant en ce moment. Même sur un film qu'il n'a finalement pas fait, comme ant-man, sa présence respire encore dedans.
  2. Remake d'un film danois (que je n'ai pas vu), un petit film qui respire le COVID à plein nez : tournage en 11 jours seulement, le réal cas-contact qui dirige le film isolé dans un camion-régie, une belle brochette d'acteurs pour des mini-rôles de voix (Riley Keough, Peter Sarsgaard, Ethan Hawke ou encore Paul Dano) qui travaillent depuis chez eux via skype ou zoom. Reste un Jake Gyllenhaa lde tous les plans comme souvent excellent. Antoine Fuqua emballe le tout sans génie particulier. C'est propre,
  3. J'ai écris de la merde, j'ai confondu avec Lafesse.
  4. Podalydes qui devient de plus en plus le sosie du regretté Jules Édouard Moustic.
  5. Beaucoup aimé aussi. Beaucoup d'inventivité visuelle pour dynamiser ce qui aurait pu presque être du théatre filmé. Laurent Tirard, qui avait déjà fait l'excellent "le retour du héros" confirme que c'est un très bon de la comédie française. Benjamin Lavernhe est excellent et de toute façon, je suis acquis à la cause de FabCaro.
  6. Revu hier soir avec mes enfants. Outre le fait que ça a très bien vieilli, ça fait plaisir de voir que le style visuel de Raimi transpire encore de partout, là où de nos jours, les réalisateurs disparaissent complètement derrière les films de super-héros. D'ailleurs, le seul qui a réussi à imposer en partie sa patte visuelle, c'est Edgar Wright qui n'a pourtant pas réalisé son film. Bref, vivement qu'on revoit le 2, parce que dans mes souvenirs, c'est mon préféré. Et il me tarde de voir ce que Sam Raimi va faire du Docteur Strange 2 qu'il réalise.
  7. Outre la pub éhontée pour Weber, le film est une souffrance de tous les instants, pas drôle avec ces bobos quadras sans autre problème que leurs histoires de cul (y'en a quand même un qui a des problèmes de thunes pendant le film mais ouf, tout rentre en ordre à la fin, il peut de nouveau offrir des repas 3 étoiles à tous ses potes).
  8. Ah oui, très intriguant !
  9. Un peu déçu également, je me suis un peu fait chier en fait. On a déjà vu des huis-clos avec casting très resserré, plus palpitant que ça. Mais bon, c'est quand même hyper lêché visuellement, et comme le faisait remarqué Steve, il y a du Kubrick là-dedans... Et finalement, à bien y repenser, 2001, c'est pas le film le plus nerveux, mais c'est quand même un des plus grands films de tout l'étang. Il manque en fait quelque chose au film de Garland pour basculer du bon côté, mais je n'arrive pas à savoir quoi...
  10. Chez Taniguchi toujours, le sommet des dieux, un chef d'œuvre ! Pour rester dans l'alpinisme, je lis Ascension en ce moment. C'est super bien dessiné. Dans les classiques : Monster, de Urasawa.
  11. Les 7 de Chicago aussi récemment (c'est du Sorkin).
  12. Si j'arrive à récupérer les écrans, le PC et la CG gratos comme toi, je m'y met aussi.
  13. Le film est apparemment sur Amazon prime (perso je m'y ai pas trouvé), et selon GQ, c'est l'un des films les plus terrifiant... https://www.gqmagazine.fr/pop-culture/article/the-curse-le-film-japonais-qui-fait-tellement-peur-que-personne-narrive-a-le-terminer Bon, j'ai pas souvenir que ce soit à ce point, mais je le reverrais bien...
  14. J'ai bien aimé le film (même si effectivement le temps est un peu long au bout d'un moment) mais quand même déçu par rapport au souvenir que j'ai de la BD, qui m'avait littéralement fait pleurer de rire. La faute au casting de Thierry Lhermitte, je pense. Il est bien, mais il essaie d'un côté de trop singer son personnage de BD, et d'un autre côté il n'en impose pas assez. Le ministre, dans la BD, est vraiment impressionnant. Il fait limite peur. Il est montré comme un géant qui bouffe la place dans les cases.
  15. Ca devait être adapté au ciné par Jonathan Barré (le réal du Palmashow, qui avait déjà réalisé l'honorable Max et Léon). Je ne sais pas si c'est encore d'acutalité.
  16. C'est clair que ça a été un peu une douche froide, le patient. Ça se voudrait torturé, mais c'est hyper classique en fait. Quelle déception. J'attends quand même son prochain avec impatience.
  17. J'ai passé un très bon moment. Bon, je suis un Andy Samberg/lonely Island-whore donc ça aide. Mais le film a un petit côté feel-good pendant un bon moment... et puis il se décide à prendre le contre-pied d'Un jour sans fin. Et JK Simmons défonce, comme d'hab, pour le peu de fois qu'on le voit.
  18. J'avais pas trop aimé au premier visionnage. C'était cousu de fil blanc, on sentait l'histoire "vraie" tordue pour bien rentrer dans les clous actuels. En le revoyant l'autre jour, j'ai plus senti le côté feel-good du truc, malgré le contexte, avec le personnage du chauffeur qui est toujours d'humeur égale, que rien ne semble atteindre. Et puis, il faut dire que Viggo tue quand même. C'est vraiment le meilleur.
  19. Avec toutes les versions sorties (même sur gameboy), y'a à l'arrivée que 4 jeux et même pas le 3 que j'aime beaucoup
  20. Il faut lire tout Mathieu Bablet, parce que c'est génial de A(drastée) à Z. Si t'aimes pas son style de dessin des personnages, tu es forcément époustouflé par son dessin d'architectures. Je serai curieux de connaître l'avis de Benj là-dessus d'ailleurs.
  21. Un peu comme Jérémie (même si j'ai physiquement rien contre Casey Affleck, que l'on voit peu de toute façon). C'est quand même bien poseur, ça se regarde un peu filmer, c'est quand même parfois un peu étiré (le plan sur Rooney Mara qui mange la tarte...), mais étrangement, il y a des images qui hantent (lol...), à commencer par ce fantôme au magnifique drapé. C'est con, ça convoque une imagerie hyper datée, et en même temps, ça fonctionne super bien ce long drap qui traîne par terre. Ca fonctionne mieux que sur l'affiche en tout cas. A Ghost Story est quasi un huis-clos, mais il y a bizarrement un sentiment d'immensité déroutant, surtout dans sa démonstration du temps qui passe, inexorable, jusqu'à un éternel recommencement, et donc infini. Bref, j'ai pas aimé, mais il en reste quelque chose et c'est déjà pas mal.
  22. Tomfincher

    NOUVEAU FORUM

    Comme avec les masques, on sait plus ce que ça faisait avant de pas en avoir.
×
×
  • Create New...