Jump to content

The Reeds de Nick Cohen (2009)


Stéphane
 Share

Recommended Posts

 

6 amis vont faire une petite balade en bateau dans le bayou anglais. Et bien sûr, ils vont rencontrer des gens bien étranges et vivre des aventures un peu surnaturelles.

 

Bon lâché comme ça, ça à l'air nul et déjà vu. Mais pas vraiment car c'est déjà très bien filmé et la photo est très belle. Surtout la plongé dans l'horreur est assez rapide. Pas trop de blabla, des personnages sympathiques dès le début et qui ont dépassé les 25ans.

Alors même si le film ne fait pas peur, il comporte pas mal de scènes violentes et qui arrivent même à faire mal ... surtout l'une d'elle

 

lorsque la jeune femme brulée plante sa machette dans le coup de son copain et que celui ci croyant voir un espèce de zombie, l'éclate avec cette même machette pour comprendre à la fin qu'il vient de tuer sa copine.

 

Globalement les fans de fantastique/horreur seront ravis car le film navigue entre les 2.

 

Après le film est assez brouillon parce que justement il navigue entre plusieurs genres et sur la fin j'avoue avoir eu du mal à comprendre un peu ce qui se passait.

 

En tout cas un petit film anglais à voir, bien moins prétentieux que les merdes qui sont sortis en France et bien plus efficace.

 

 

fN5tY2n2x3w

Edited by Guest
Link to comment
Share on other sites

Grosse déception pour ma part. Comme résumé par Stephane, on a un groupe de trentenaires qui part en excursion nautique à la campagne.

 

C'est donc censé être un film de tension, genre Descent, Ruins ect... sauf que là ça se passe sur un lac de roseaux. Et qu'en fait il ne se passe pas grand chose, à part une caméra qui gigote beaucoup et fait des sprints de lévrier à travers... les roseaux !!!

Alors de temps en temps, le réal dézingue un personnage ou deux, comme ça, sans que ça n'apporte rien à l'histoire.

Et tout à coup, 20 min avant la fin, t'as le mystère dévoilé en entier, présenté comme une truite à l'oeil vitreux par la poissonnière : et voilà mon bon monsieur !

 

Sans compter le final twist miteux.

En fait ça ressemble à un moyen métrage au milieu duquel on aurait meublé avec les moyens du bord pendant 40 minutes.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...