Jump to content

Promises Written In The Water - Vincent Gallo (201?)


DPG

Recommended Posts

Normalement quand ton projet culturel (en l'occurrence ici un festival) est suffisamment carré et réfléchi, un échange de partenariat se fait donnant donnant. Ok tu récupère de la thune mais de son coté la marque se retrouve associé à un évènement qualitatif qui peut aussi lui rapporter, si ce n'est de l'argent, de la notoriété.

 

Donc y a pas un dominant dominé ... enfin si, mais bon la je parle entre grosse entreprise et gros festival, ou petite pme et petit festival. Dans le cas d'une entité plus importante que l'autre effectivement il y a un rapport de force.

Link to comment
Share on other sites

Tu crois que tu n'enjolive pas les retombées pour avoir de la thune ? Que tu ne ment pas parfois un peu, tu crois que Cyril fout en avant les pornos du festival quand il cherche des sponsors ? tu enjolives c'est normal... tu dois sucer un peu quoi. Après tu fais ce que tu veux une fois la thune touchée

Mais là on ne parlait pas du festival qui est sûrement composé de connards qui ne sont que des gestionnaires mais de moi prêt à me vendre pour vendre un film. Tu changes de sujet Maintenant Venise c'est du business comme Cannes.

Link to comment
Share on other sites

Vous etes durs avec Steph encore une fois (generalement j'interviens pas, mais je le trouve assez clairvoyant). C'est pas le real du documentaire sur LaBruce, et meme s'il est sans doute proche creativement, c'est quelqu'un qui va chercher a vendre son produit coute que coute. Donc je comprends qu'il suce des boules pour le montrer a Berlin. Pour quelqu'un comme Gallo ou autres selectionnes a Venise ou Cannes, y'a certainement un distrib ou un financier quelconque qui va imposer au real les modifs voulues par tel programmateur de festival. On est d'accord c'est complement nawak de se faire imposer quoique ce soit par un type ou deux avec leur avis subjectif, mais c'est la realite du business de ces gros festivals...

 

Jaco Van Dormael a souffert par exemple pour Mr Nobody, non selectionne a Cannes (Fremaux n'a pas aime). Pathe et Wild Bunch ont flippe, et demande un remontage pour Venise, qui devient une sorte de derniere chance pour eux. Si ca ne tenait qu'a Van Dormael, je pense qu'il aurait dit non, mais avec la pression qu'ils ont du lui mettre, tu dois voir les choses differemment.

 

http://www.lesoir.be/culture/cinema/2010-03-17/van-dormael-a-du-raccourcir-son-mr-nobody-759111.php

Edited by Guest
Link to comment
Share on other sites

On ne s'en prend pas seulement à lui, mais aussi aux festivals qui se permettent d'intervenir dans le processus de création d'une œuvre au lieu de se limiter à un rôle de passeur. Quand a la prod du film, ne pas soutenir son réal face à un ou deux sélectionneurs qui ne passeront le film qu'une fois, même si cette fois est médiatisée, je trouve ça quand même énorme...

Link to comment
Share on other sites

Heureusement ca reste encore le cas de festivals un peu moins corrompus, c'est pas une generalite j'imagine, mais si tu veux une bonne exposition, Fremaux et compagnie dominent la negociation largement... Pour Cannes et Venise, c'est en plus super voyant

 

Apres Steph peut dire Fuck Berlin, Fuck Sundance, ou il peut negocier (LaBruce doit bien connaitre quelques types a Berlin nan?), mais dire non par principe ce serait pas tres malin...

Link to comment
Share on other sites

Merci Steve ! C'est justement le prod de Bruce, qui vit à Berlin, qui a contacté des mecs du festival qui lui ont sorti qu'il y avait quelques longueurs. ils n'ont pas demandé de couper mais bon je ne vais pas tenter le coup. Berlin se sont des ventes télés et à l'étranger assez énormes. Ça fait 5ans que je me casse le cul sans prendre de vacances alors si faut sucer des bites pour vendre ça à Arte, j'ouvre la bouche directement.

Et oui Tanzi t'es un gros naif

 

Par contre WB a été salaud sur ce coup ...

Link to comment
Share on other sites

×
×
  • Create New...