Jump to content

Baby boy - John Singleton - 2001


DPG
 Share

Recommended Posts

Ultime volet de la "trilogie du ghetto" de John Singleton, après "Boyz'n'the hood" et "Poetic justice", "Baby boy" nous plonge une fois de plus dans les méandres des ghettos californiens. On va y suivre Jody (Tyrese), un jeune branleur d'une vingtaine d'années, incapable de grandir et d'affronter la vie d'adulte, préférant continuer à glander chez sa mère, engrosser la moindre fille qu'il croise, et fumer de la weed avec ses potes. Mais bon, le temps passe, et qu'il le veuille ou non, il va devoir affronter un certain nombre de trucs qui vont l'aider à grandir.

 

J'ai trouvé le film assez inégal. Singleton apporte un vrai regard sur ses persos, aussi énervants qu'ils peuvent être attachants selon les situations. Mais le propos se perd parfois un peu en route. Le film souffre de quelques longueurs (2h05), tout n'est pas parfait, le casting est parfois un peu bancal (Snoop notamment est nullissime ! ). Mais il reste aussi des bons moments, certains persos attachants (la mère, le perso de Ving Rhames,...), des relations qui fonctionnent et qui ont une vraie profondeur, une sympathique BO, des bonnes idées de mise en scène. Mais bon, on se dit quand même régulièrement qu'on a affaire à une sacrée bande de débiles qui réagit le plus souvent en dépit du moindre bon sens ! Quelques trucs sont un peu tirés par les cheveux, tout ne fait pas toujours mouche. Voilà, inégal est vraiment le mot qui résume le mieux le film, mais on passe qd même un honorable moment si on aime le genre. Ca vaut pas "Boyz'n'the hood", mais c'est toujours mieux que "Poetic justice" !

 

en somme.

 

 

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...