Jump to content

Nordwand - Philipp Stölzl, 2008


Kerozene
 Share

Recommended Posts

C'est une coprod germano-austro-suisse.

Sorti en France sous le titre de "Duel au sommet"

Diffusé en Suisse sous celui de "Face nord"

 

 

1936: la face nord de l'Eiger reste le dernier défi invaincu des Alpes.

Les alpinistes les plus téméraires qui s'y sont frottés y sont restés.

L'Allemagne nazie rêve de voir des alpinistes teutons planter un drapeau à croix gammé sur son sommet.

On suit alors l'ascension de deux duos (un allemand, un autrichien) à la course au sommet. Celle-ci s'avêrera particulièrement ardue....

 

Pas de streumons.

Pas de femmes à poil.

Pas de mutants.

Pas de viols.

Pas d'extra-terrestre.

Et pourtant:

 

D'abord c'est superbement filmé: le scope est splendide et il fallait bien ça pour capturer l'immensité, le gigantisme et la noblesse du paysage alpin. Mais surtout, ça faisait longtemps que je n'avais pas vu un film parvenant à créer une tension plus tendu qu'un string sur le fessier de Laurence Boccolini! On se surprend par moment à labourer l'accoudoire, à regarder un film la bouche ouverte, à souffrir pour les protagonistes (ma moitié n'a d'ailleurs pas réussi à regarder le film en entier.... bon ok, elle est particulièrement sensible, mais quand même) car hormis un court passage parasité par des violons un peu guimauve, le film ne laisse aucun répit au spectateur durant l'intégralité de l'ascension de la montagne - autrement dit durant les 2/3 du film (ce qu'aucun film d'horreur ou d'épouvante n'est parvenu à faire depuis "The Descent"). Reste une intrigue parallèle dénonçant les dérives d'une presse intéressée et la montée du fascisme... c'est très bien mais ça enfonce des portes ouvertes, heureusement ça n'empiète jamais sur ce qui reste une reconstitution captivante d'une incroyable aventure humaine.

 

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
 Share

×
×
  • Create New...